Orchestre philharmonique d'Ottawa/Ottawa Philharmonic Orchestra

Orchestre philharmonique d'Ottawa/Ottawa Philharmonic Orchestra. Formé en 1944 sous la direction d'Allard de Ridder après de longs préparatifs entrepris en 1932 en vue de doter Ottawa d'un orchestre symphonique.

Orchestre philharmonique d'Ottawa/Ottawa Philharmonic Orchestra

Orchestre philharmonique d'Ottawa/Ottawa Philharmonic Orchestra. Formé en 1944 sous la direction d'Allard de Ridder après de longs préparatifs entrepris en 1932 en vue de doter Ottawa d'un orchestre symphonique. Composé d'environ 75 musiciens, dont quelques membres d'harmonies de la région, l'orchestre donna son premier concert le 6 septembre 1944. Même s'il porta, jusqu'en 1952, le nom officiel d'Ottawa Symphony Orchestra, il fut connu officieusement par son nom actuel dès ses débuts.

Les concerts avaient lieu au théâtre Capitol. Au pupitre se succédèrent de Ridder (1944-50), Eugene Kash (1950-57) et Thomas Mayer (1957-60). Ce dernier, né en Allemagne le 2 septembre 1907, avait aussi dirigé l'Orchestre symphonique de Halifax (1955-57), à Stratford et pour la SRC avant de retourner en Europe. Les violons solos de l'OPO furent Kash (1944-50), Armand Weisbord (1950-57), Willy Amtmann (1957-59) et Max Rabinovitsj (1959-60). Sous la direction de Kash, qui avait organisé pour les enfants une série de concerts ayant connu un grand succès alors qu'il était violon solo, l'orchestre inaugura l'abonnement à une série de 5 concerts. En 1957, l'orchestre comptait un noyau de 36 instrumentistes réguliers, nombre qui augmenta à 60 en 1959. Avec Mayer à sa tête, il réussit à offrir annuellement une saison de 60 concerts en plus d'émissions hebdomadaires à la SRC. En dépit du succès sans précédent que connut la saison 1958-59, couronnée par deux auditions à guichets fermés de la IXe symphonie de Beethoven, les 16 et 17 mars 1959, l'orchestre dut se dissoudre en 1960 lorsque son conseil d'administration ne put accéder aux demandes salariales du local 180 de l'AF of M. Le projet de ressusciter l'orchestre fut abandonné lorsque le CNA annonça son intention de se doter d'un orchestre résidant permanent. La charte demeura cependant en vigueur jusqu'en 1971, alors que les archives de l'orchestre furent déposées à la Bibliothèque nationale du Canada. L'Orchestre symphonique civique d'Ottawa, composé surtout de musiciens amateurs (nommé OS d'Ottawa en 1976), avait été formé en 1965 pour permettre aux membres auxiliaires de l'OPO et aux membres plus âgés de l'Orchestre des jeunes d'Ottawa d'interpréter de la musique symphonique. Le répertoire de l'OPO était traditionnel, mais un plus petit ensemble, formé d'un noyau de professionnels, aborda des oeuvres plus modernes. Le grand ensemble exécuta cependant des oeuvres d'Archer, Brott, Freedman, Mercure, Morawetz, Rathburn et Somers. En 1955, il organisa un concours national à l'intention des compositeurs canadiens; le lauréat en fut Neil McKay de London, Ont., avec son Festival Concertino créé le 5 mai 1955.


Lecture supplémentaire

  • Kritzwiser, Kay. 'Ottawa's just wild about its band,' Toronto Globe Magazine, 8 Nov 1958

    Begg, Debra Anne. 'A history of orchestras in Ottawa from 1894 to 1960,' MA thesis, Carleton University 1981