Paquin, Marie-Thérèse

Marie-Thérèse Paquin. Pianiste, répétitrice, professeure, traductrice (Montréal, 4 juillet 1905 - Montréal, 9 mai 1997).

Paquin, Marie-Thérèse

Marie-Thérèse Paquin. Pianiste, répétitrice, professeure, traductrice (Montréal, 4 juillet 1905 - Montréal, 9 mai 1997). Après des études à Montréal avec Angéline Normandin-McNamara et Alfred La Liberté (piano) et Louis Michiels (écriture), elle se rendit à Bruxelles (1926) grâce à une bourse du Ladies' Morning Musical Club. Elle travailla le piano avec Camille Gurickx, l'écriture avec Paul Gilson, l'esthétique et l'histoire avec Ernest Closson. De retour à Montréal (1927), elle devint pianiste attitrée du Quatuor à cordes Dubois et accompagna de nombreux chanteurs dont Léopold Simoneau et Lauritz Melchior. Elle fut pianiste attitrée de l'orchestre des CSM (v.1936-53) et de l'OSM (1953-64).

Professeure au CMM (1951-71, 1981-82) et répétitrice de la classe d'opéra à l'Université McGill (1978-80), elle dirigea aussi son propre atelier d'art lyrique, le Studio d'opéra MTP (1964-70). Elle enseigna à l'ÉBA Banff (CA Banff) de 1971 à 1983 et fut titulaire de cours à l'École Vincent-d'Indy et à l'École normale de musique de Montréal. Prés. de l'APMQ (1945-47), elle a aussi été active au sein de sociétés comme la FCAPM, le Ladies' Morning Musical Club, le Centre d'art d'Orford JMC et la Régie de la PDA de Montréal.

Sa double formation musicale et linguistique (espagnol, italien, allemand), cette dernière acquise à l'Université de Montréal, l'incita à publier à Montréal, en un seul volume, des traductions françaises et anglaises conjuguées de livrets d'opéras, l'une mot à mot et l'autre juxtalinéaire, laquelle respecte l'accent tonique de la langue originale. La série, parue aux éditions des Presses de l'Université de Montréal, comprend Don Giovanni (1974), La Bohème (1975), Otello (1975), Madama Butterfly (1978), Così fan tutte (1978), Tosca (1980), L'Elisir d'amore (1981), La Traviata (1981), Il Trovatore (1981), Le Nozze di Figaro (1984), Il Barbiere di Siviglia (1984), Rigoletto (1984), Cavalleria rusticana et I Pagliacci (1985), Don Pascale (1985), Salomé (1985), Il Tabarro, Suor Angelica et Gianni Schicchi (1985), et Aïda (1986); à ces opéras s'ajoute Dix cycles de Lieder (1977) et Airs et mélodies (1983). Elle fut nommée membre de l'Ordre du Canada en 1980, reçut le Prix de musique Calixa-Lavallée 1982 et fut créée chevalier de l'Ordre national du Québec en 1986.


Lecture supplémentaire

  • 'Marie-T. Paquin traduit des livrets d'opéra,' Musique périodique, vol 1, Jan-Feb 1977

    Benoit, Jacques. 'La musique, c'est ma vie,' Montreal La Presse, 18 Feb 1982

    Dumesnil, Thérèse. 'Marie-Thérèse Paquin: "coach," n'en déplaise aux oreilles académiques,' Aria, vol 6, Apr 1983

    Heinrich, Virginia. 'In Memoriam: Leonard Isaac, In Memoriam: Marie-Thérèse, In Memoriam: Belyea Rosalie,' (Canadian Federation of Music Teachers' Associations - Newsletter 51, no 1 April 1998)

    Musiciennes de chez nous