Roy, Patrick

Grâce à son style papillon, Roy se distingue comme l'un des meilleurs gardiens au monde. De 1989 à 1992, il remporte trois fois le trophée Vézina. Durant les séries éliminatoires de 1993, il offre à nouveau une performance remarquable.

41315123 \u00a9 Jerry Coli | Dreamstime.com

Roy, Patrick

Patrick Roy, joueur de hockey (Québec, Qc, 5 oct. 1965). Roy est le gardien de but des Juniors de Granby avant de joindre les rangs des CANADIENS DE MONTRÉAL lors de la saison 1985-1986 de la Ligue nationale de hockey (LNH). Il participe à peu de matchs durant la première partie de la saison, mais devient, le gardien de but numéro un lors des séries éliminatoires. On ne s'atttend pas à ce que les Canadiens brillent lors des séries de fin de saison, mais Roy exécute de nombreux arrêts et permet à l'équipe de remporter la Coupe Stanley. Sa moyenne de buts accordés (1,92) au cours des séries éliminatoires lui vaut le trophée Conn Smythe, attribué au joueur le plus utile. Âgé de 21 ans, il est le plus jeune joueur de l'histoire à remporter ce trophée.

Grâce à son style papillon, Roy se distingue comme l'un des meilleurs gardiens au monde. De 1989 à 1992, il remporte trois fois le trophée Vézina. Durant les séries éliminatoires de 1993, il offre à nouveau une performance remarquable. Le jeu de Roy et plusieurs performances exceptionnelles de l'équipe permettent aux Canadiens de remporter un autre championnat et à Roy de recevoir à nouveau le trophée Conn Smythe. En 1995-1996, les Canadiens connaissent un mauvais début de saison et Roy laisse exploser sa colère en embarrassant publiquement son entraîneur et le président de l'équipe lors d'une défaite de 11 à 1 contre les Red Wings de Détroit. Ce sera son dernier match avec les Canadiens; il est échangé à l'Avalanche du Colorado quelques jours plus tard. Roy mène l'Avalanche à la Coupe Stanley en 1996, effectuant 63 arrêts pour une victoire de 1-0 en troisième période de prolongation contre les Panthers de la Floride. Tout au long des années 90, tandis que Montréal lutte pour retrouver son sang-froid habituel, Roy continue d'améliorer ses statistiques impressionnantes. Dès 1997, il a déjà remporté plus de victoires dans les séries éliminatoires que tout autre gardien de but dans l'histoire de la LNH. En 1998, il établit un record de la LNH avec 8 saisons régulières de 30 victoires ou plus. En 1999 il surpasse Jacques Plante qui détient le record du nombre de victoires jamais établi (434); il ne lui en manque que 13 pour égaler le record de Terry SAWCHUK pour le nombre de victoires remportées par un gardien de but. Cette mme saison, il mena lAvalanche une seconde victoire de la coupe Stanley, les quatrimes pour Patrick Roy, lui mritant pour la troisime fois le trophe Conn Smythe. En 2002-03, Patrick Roy devint le premier gardien de but avoir performer dans plus de 1000 joutes de la LNH.

Patrick Roy a pris sa retraite en 2003, le plus grand gardien de la LNH de tous les temps, avec un record de 551 victoires. Il aura fallu attendre en 2009 lorsque Martin BRODEUR brisera ce chiffre avec 552 victoires. Patrick Roy est le co-propritaire des Remparts de Qubec, junior de la ligue majeure.


En savoir plus