Paul-André Crépeau

Paul-André Crépeau, juriste, (Gravelbourg, Saskatchewan, 20 mai 1926-, Montréal, 6 juillet 2011). Paul-André Crépeau a marqué de son empreinte la vie juridique du Québec à plus d'un titre, mais surtout en sa qualité de président de l'Office de révision du CODE CIVIL du Québec.

Paul-André Crépeau

Paul-André Crépeau, juriste, (Gravelbourg, Saskatchewan, 20 mai 1926-, Montréal, 6 juillet 2011). Paul-André Crépeau a marqué de son empreinte la vie juridique du Québec à plus d'un titre, mais surtout en sa qualité de président de l'Office de révision du CODE CIVIL du Québec. Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts et une licence en philosophie à l'Université d'Ottawa, il poursuit son droit à l'Université de Montréal. C'est à tire de boursier de la Fondation Cecil Rhodes (1952) qu'il accède aux études supérieures à Oxford pour devenir par la suite docteur en droit à l'Université de Paris (1955).

En 1965, le gouvernement du Québec lui confie la tâche importante de réviser le Code civil de la province et le nomme président de l'Office de révision du Code civil. De 1965 à 1977, il s'attelle à la modernisation du nouveau Code civil du Québec qui entrera en vigueur en 1994. Outre ses fonctions, Paul-André Crépeau a présidé l'Académie internationale de droit comparé, il a fait partie de la délégation canadienne à la Conférence de La Haye et a été membre de la Cour permanente d'arbitrage de La Haye. En 1975, il a fondé le Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec pour y siéger à son conseil jusqu'en 1996.

Professeur à la Faculté de droit de l'Université McGill pendant plus de 50 ans et titulaire de la Chaire Arnold Wainwright de droit civil, Paul-André Crépeau a dirigé le Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec. Au cours de sa carrière, il a rédigé plus de 130 monographies et articles, parmi lesquels La responsabilité civile du médecin et de l'établissement hospitalier (1995), le Rapport sur le Code civil (1978), et Les Codes civils/The Civil Codes - Édition critique annuelle, théorie générale de l'obligation juridique (1987). Il a, de plus, dirigé le comité de rédaction du Dictionnaire de droit privé (1985).

Paul-André Crépeau est récipiendaire de plusieurs titres universitaires. Il a entre autres été nommé professeur émérite à McGill, a reçu un doctorat honoris causa de l'Université Laval (Québec), et s'est vu attribuer de nombreuses bourses d'études, dont une bourse Rhodes et une bourse Killam. La France l'a fait chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du Mérite et officier des Palmes académiques. Huit universités lui ont accordé des doctorats honoris causa, dont l'Université Dalhousie (1989), la Sorbonne (2001) et l'Université de la Saskatchewan (2008). En 2008, le gouvernement du Québec lui a décerné le Prix Georges-Émile Lapalme en remerciement pour sa contribution à la langue française en droit canadien.

Paul-André Crépeau était membre de la SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA (1980), de l'ORDRE DU CANADA (officier en 1981, promu compagnon en 1992) et officier de l'ORDRE NATIONAL DU QUÉBEC (2000). L'Association du Barreau canadien a créé en 2001, la Médaille Paul-André Crépeau en récompense pour les contributions servant à l'avancement des aspects internationaux du droit privé et du droit commercial au Canada.

En 2012, le Centre de recherche en droit privé et comparé du Québec a été rebaptisé Centre Paul-André Crépeau de droit privé et comparé.