Thagard, Paul R.

Paul R. Thagard, philosophe (Yorkton, Sask., 28 sept. 1950). Paul Thagard obtient son baccalauréat ès arts à l'Université de la Saskatchewan en 1971. En 1977, il est diplômé en philosophie de l'Université de Cambridge et de l'Université de Toronto.

Thagard, Paul R.

Paul R. Thagard, philosophe (Yorkton, Sask., 28 sept. 1950). Paul Thagard obtient son baccalauréat ès arts à l'Université de la Saskatchewan en 1971. En 1977, il est diplômé en philosophie de l'Université de Cambridge et de l'Université de Toronto. Il étudie l'informatique à l'Université du Michigan en 1985, où il obtient une maîtrise ès sciences; il y enseigne la philosophie pendant huit ans avant d'accepter un poste prestigieux de chercheur en psychologie à l'Université de Princeton en 1986. Thagard enseigne ensuite la philosophie à l'Université de Waterloo, où il obtient une nomination conjointe comme professeur de psychologie et d'informatique ainsi que comme directeur du programme de science cognitive. Thagard, qui réalise une quantité considérable de travaux, y compris plusieurs ouvrages et quelque deux cents articles, est une sommité influente de l'étude de la cognition humaine dans un grand nombre de contextes pratiques et théoriques. Thagard fait ainsi partie d'une élite à l'avant-garde de la philosophie au Canada.

Paul Thagard adopte une approche multidisciplinaire pour l'étude de l'esprit et de l'intelligence qui touche plusieurs domaines tels que la philosophie, la psychologie, l'intelligence artificielle, la neuroscience théorique, la linguistique et l'anthropologie. On nomme cette approche « science cognitive ». La principale théorie de la science cognitive est que la pensée fonctionne comme un ordinateur. Ainsi, l'application de la science informatique à l'étude de la cognition permet de révéler un grand nombre de renseignements sur le fonctionnement la pensée humaine. Par exemple, dans son ouvrage Mind: Introduction to Cognitive Science (1996; 2e édition, 2005; trad. L'esprit : introduction à la science cognitive), Thagard soutient que la pensée a des structures représentationnelles et des procédures de calcul similaires aux structures de données et aux algorithmes informatiques. Bien qu'il n'y ait pas consensus sur la nature précise des représentations et des calculs qui forment la pensée, l'approche computationnelle de Thagard fait école dans les cercles philosophiques et scientifiques en Amérique du Nord.

Pendant les vingt dernières années, l'analogie entre le cerveau et l'ordinateur fait l'objet de nombreux programmes de recherches fructueux en science cognitive. Paul Thagard et ses collègues considèrent qu'une des meilleures façons d'étudier expérimentalement la pensée est de développer et de tester des modélisations sur des ordinateurs afin de simuler différents aspects des performances de la pensée humaine. Les chercheurs peuvent ensuite utiliser les modélisations pour étudier les erreurs les plus fréquentes de raisonnement déductif, de formation de concept et de résolution de problèmes analogiques selon des conditions expérimentales données. Thagard soutient que l'expérimentation est philosophiquement pertinente parce qu'elle propose de nouvelles pistes pour la recherche en philosophie. Selon lui, la recherche en philosophie doit évoluer de concert avec les sciences spéciales. Les aspects psychologiques et informatiques de la science cognitive sont très utiles pour résoudre des questions traditionnelles qui relèvent de l'ÉPISTÉMOLOGIE, de la MÉTAPHYSIQUE et de l'ÉTHIQUE. Dans Hot Thought: Mechanisms and Applications of Emotional Cognition (2006), Thagard traite de la façon dont de multiples états émotionnels interviennent dans le raisonnement humain. En appliquant des modèles informatiques à différents niveaux de pensée, Thagard met en évidence les effets des émotions dans les domaines légal, scientifique, religieux et philosophique de la pensée humaine. Thagard prétend que la philosophie fait partie intégrante de la science cognitive parce qu'elle traite des questions qui sont à la base de l'approche computationnelle de la pensée. Parmi ces questions, on retrouve celles qui portent sur la nature même des représentations et des calculs et qui sont souvent soulevées en science informatique et en psychologie expérimentale; il en résulte une démarche holistique et théorique qui valorise à la fois la philosophie et la science.

Paul Thagard reçoit de nombreuses distinctions pour l'excellence de ses recherches et est nommé titulaire de la chaire de recherche universitaire à l'Université de Waterloo en 2005. Il occupe le poste de corédacteur du journal très acclamé Cognitive Science et est nommé membre de la Cognitive Science Society en 2006. Paul Thagard reçoit un PRIX MOLSON du Conseil des Arts du Canada en 2007 pour l'ensemble de sa contribution à l'avancement de la science cognitive.