Payola$

Sous la direction de l’excentrique chanteur Paul Hyde (première voix), auteur-compositeur-interprète anglais, le groupe Payola$ (aussi Paul Hyde and the Payolas, puis Rock and Hyde) est l’un des groupes canadiens les plus marginaux à connaître un succès commercial dans les années 1980.

Sous la direction de l’excentrique chanteur Paul Hyde (première voix), auteur-compositeur-interprète anglais, le groupe Payola$ (aussi Paul Hyde and the Payolas, puis Rock and Hyde) est l’un des groupes canadiens les plus marginaux à connaître un succès commercial dans les années 1980. Caractérisé par sa palette sonore et stylistique (du punk à la musique populaire, en passant par la new wave), le groupe récolte deux disques platine au Canada et remporte trois prix Juno. Actif de 1979 à 1988, il est sans doute le plus connu pour sa chanson à saveur reggae Eyes of a Stranger et pour avoir lancé la carrière du légendaire producteur de disques Bob Rock.

Origines du groupe

Robert Jens Rock (guitariste et chanteur), plus connu sous le nom de « Bob Rock », et Paul Hyde (auteur-compositeur-interprète et guitariste), né à Yorkshire, en Angleterre, se lient d’amitié à l’école secondaire du quartier de Langford, à Victoria, en Colombie-Britannique. N’ayant pas réussi à percer dans le monde musical à Londres, les deux amis s’installent à Vancouver et, en 1979, forment le groupe Payola$ avec Ian Tiles (batteur) et Marty Higgs (bassiste). À l’exception de ses fondateurs, le groupe voit sa composition varier au fil des ans. Il accueille, entre autres, les bassistes Lawrence Wilkins et Alex (A-Train) Boynton, et les batteurs Taylor Nelson Little et Chris Taylor. Son nom fait référence au scandale américain des années 1960 chez les radiodiffuseurs, lesquels acceptaient de l’argent de promoteurs contre la diffusion massive de certaines chansons.

Albums chez A&M Records

Adoptant d’abord un style punk et new wave, Payola$ signe un contrat avec A&M Records, qui misait principalement sur leur chanson China Boys, et lance un EP (extended play) de quatre chansons, Introducing Payola$, en 1980. Son premier album, In a Place Like This (1981), quoique bien reçu par les critiques, ne fait pas fureur; tandis que le preneur de son de celui-ci, Bob Rock, jouit d’une renommée grandissante aux Little Mountain Sound Studios, de Vancouver.

Produit par Mick Ronson, guitariste de David Bowie, le deuxième album du groupe, No Stranger to Danger (1982), connaît un franc succès au Canada. Deux de ses chansons se hissent au palmarès des 40 meilleures chansons, soit Soldier et Eyes of a Stranger. Cette dernière atteint même le quatrième rang et récolte le prix Juno de la chanson de l’année en 1983. La même année, les fondateurs du groupe, Paul Hyde et Bob Rock, remportent le prix Juno d’auteur-compositeur de l’année, tandis que la formation est nommée le « groupe le plus prometteur de l’année » (aujourd’hui sous le connu de la « révélation de l’année »). La chanson Eyes of a Stranger se retrouve sur la trame sonore du film Valley Girl (1983), qui met en vedette Nicolas Cage. En outre, l’album No Stranger to Danger est certifié platine au Canada, avec plus de 100 000 exemplaires vendus.

Le troisième album du groupe, Hammer on a Drum (1983), est certifié platine au Canada grâce à sa chanson « Never Said I Loved You », qui se classe au palmarès des 10 meilleures chansons et met en vedette Carole Pope, chanteuse de Rough Trade. Cependant, le groupe n’arrive toujours pas à se tailler une place aux États-Unis, ce qui pousse A&M Records à faire appel au producteur David Foster pour que le prochain album ait plus d’attrait et, par conséquent, soit un véritable succès. Afin d’atteindre cet objectif, on remplace le nom du groupe par Paul Hyde and the Payolas pour atténuer la référence au scandale radiophonique américain et, donc, pour améliorer les relations du groupe avec les représentants de l’industrie. Bob Rock a d’ailleurs confié que le directeur de promotion à A&M Records, Charlie Minor, lui avait déjà dit qu’il ne ferait rien pour lui, car le nom du groupe est une insulte à son travail.

La refonte du groupe donne naissance à un son hautement synthé aux allures populaires que l’on retrouve dans l’album Here’s the World for Ya (1985). Ce dernier récolte un succès monstre au Canada, mais s’avère un fiasco aux États-Unis. L’album comprend la chanson « You’re The Only One », qui figure dans l’anthologie des meilleures chansons du groupe, Between a Rock and a Hyde Place: The Best of Payola$ (1987). En raison du piètre succès du quatrième album, A&M Records abandonne le groupe. Dans un tout autre ordre d’idées, durant l’enregistrement, Paul Hyde et Bob Rock ont le mérite de la composition de la chanson pour la fondation des Northern Lights Tears Are Not Enough, puisqu’ils y ont donné son titre. En outre, Paul Hyde y prête sa voix, tandis que Bob Rock est preneur de son.

Rock & Hyde

Bob Rock et Paul Hyde maintiennent le groupe de 1986 à 1988 sous le nom de « Rock & Hyde ». Leur album de 1987, Under the Volcano, est produit par le mentor de Bob Rock, Bruce Fairbairn, et comprend la chanson « Dirty Water », qui se hisse au palmarès des 20 meilleures chansons canadiennes et se classe relativement bien aux États-Unis, et la chanson « I Will », qui, elle, se hisse au palmarès des 40 meilleures chansons canadiennes. L’album vaut au groupe des nominations aux prix Juno pour groupe, auteur-compositeur et artiste de variétés canadien de l’année.

Sans dissocier officiellement le groupe, Paul Hyde entreprend une carrière solo. Son album Turtle Island (1989), produit par son ami Bob Rock, comprend la chanson à modeste succès « America is Sexy ». Quant à lui, Bob Rock se lance dans une carrière très prometteuse en tant que producteur. Il travaille, entre autres, avec The Cult, Mötley Crüe, Metallica, The Tragically Hip et Michael Buble. En 1991, Bob Rock et Chris Taylor forment le groupe éphémère Rockhead. Il produit et contribue aussi à la composition des chansons de l’album de son ami Paul Hyde, Living off the Radar (2000), auquel Chris Taylor et Alex Boynton participent.

En 2002, Universal publie l’anthologie du groupe, 20th Century Masters: The Best of the Payola$. Bob Rock et Paul Hyde font revivre Payola$ de 2003 à 2008, alors qu’ils écrivent de nouvelles chansons, performent à l’occasion sur scène et lancent le EP Langford (Part One) en 2007.

Prix

Chanson de l’année (Eyes of a Stranger), prix Juno (1983)

Groupe le plus prometteur de l’année, prix Juno (1983)

Auteur-compositeur de l’année (Eyes of a Stranger), prix Juno (1983)


Music of
Payola$

Lecture supplémentaire

  • Wiseman, Les. 'The Payola$ pay off,' Vancouver, Aug 1982

    - 'Payoff for Payola$?' Vancouver, Jul 1985

    Bateman, Jeff. 'Rock & Hyde,' MSc, 353, Jan-Feb 1987

    Harrison, Tom. 'Between a Rock and a Hyde Place,' CanMus, vol 9, Jun 1987

    Sharp, Keith. 'Out of Hyding,' Music Express, 140, Sep 1989

Liens externes