Percy Erskine Nobbs

Après avoir passé son enfance à Saint-Pétersbourg, en Russie, et fait ses études en Écosse où il obtient une maîtrise es arts à l'U. d'Édimbourg (1896), Nobbs devient un élève stagiaire de l'architecte écossais adepte de l'Arts and Craft, Robert Lorimer.

Macdonald Engineering Building
Le Macdonald Engineering Building, construit en 1908, \u00e0 Montréal.

Nobbs, Percy Erskine

Percy Erskine Nobbs, architecte (Haddington, Écosse, 11 août 1875 ¾ Montréal, 5 nov. 1964). Un des plus grands architectes et professeurs de la première moitié du XXe siècle, Nobbs adapte les principes du mouvement anglais Arts and Craft à un nouveau pays et à un contexte universitaire.

Après avoir passé son enfance à Saint-Pétersbourg, en Russie, et fait ses études en Écosse où il obtient une maîtrise es arts à l'U. d'Édimbourg (1896), Nobbs devient un élève stagiaire de l'architecte écossais adepte de l'Arts and Craft, Robert Lorimer. Élu associé du Royal Institute of British Architects en 1900, Nobbs a tôt fait de gagner deux des prestigieux prix de l'Institut : le prix Tite (1901) et la bourse d'études Owen Jones (1902). En 1901, il déménage à Londres où il entre au London County Council Architect's Department, division du service d'incendie, un centre d'architecture progressiste fondée sur les idéaux de William Morris et de son ami architecte Philip Webb.

En 1903, l'U. McGill lui offre la chaire Macdonald d'architecture. Sa formation exceptionnelle le pousse, en tant que directeur (1903-1910) et professeur de design (jusqu'en 1940) de l'École d'architecture de McGill, à se lancer dans l'étude de l'architecture vernaculaire canadienne qu'il considère comme la solution pour une conception moderne, respectueuse de l'environnement et fonctionnelle. Sa première commande canadienne, le McGill University Union (1904-1906, qui fait maintenant partie du Musée McCord d'histoire canadienne), est un exemple remarquable de son approche. Ses autres oeuvres (de 1910 à 1945, en association avec George Taylor Hyde) comprennent une série de bâtiments remarquables et de rajouts à l'U. McGill, de nombreuses commandes dans la région de Montréal ainsi que le plan d'aménagement (avec Frank Darling) et les premiers bâtiments de l'U. de l'Alberta.

Homme aux nombreux talents et intérêts, Nobbs participe activement au premier mouvement canadien pour l'urbanisme, écrit abondamment, gagne la médaille d'argent d'escrime aux jeux olympiques de 1908 et fonde, en 1948, l'Association pour le saumon de l'Atlantique afin d'assurer la survie de l'espèce. Au cours de sa carrière, il est président de l'Association des architectes de la province de Québec, de l'Institut d'urbanisme du Canada, de l'Institut royal d'architecture du Canada et président par intérim de l'Académie royale des arts du Canada. En 1957, l'U. McGill lui décerne un doctorat honorifique en littérature.


Lecture supplémentaire

  • Susan Wagg, Percy Erskine Nobbs (1982).