Perry, P.J. (Paul John)

Sessions : Perry sax alto, Tildesley tpt et flhn, McFetridge ou Banks p, Oxbol cb, Ranger batterie; 1977; Suite 1001.


Perry, P.J. (Paul John)

 P.J. Perry. Saxophoniste, flûtiste (Calgary, 2 décembre 1941). Après avoir joué du piano et de la clarinette durant son enfance, il se joignit à 14 ans à l'orchestre de danse de son père, Paul, comme saxophone baryton. Durant plusieurs années, il passa l'été à jouer à Sylvan Lake et l'hiver à des cabarets de Vancouver comme The Cave (avec, tour à tour, Chris Gage, Dave Robbins, Fraser MacPherson et Bobby Hales) et The Cellar. Il était devenu un vigoureux altiste de style bebop en 1959, quand il se fixa à Toronto où il joua dans les orchestres de jazz de Ron Collier, Sonny Greenwich et d'autres. En 1962, on l'entendit à Montréal, dans le quatuor de Maury Kaye. Après avoir vécu en Europe (1963-66), jouant à Londres (notamment avec Annie Ross et Brian Auger), Nice et Berlin, il revint à Vancouver où il fut membre de Pacific Salt (1972-75). En 1975, il se fixa à Edmonton où il travailla beaucoup avec le groupe de jazz, le grand orchestre et l'orchestre de studio de Tommy Banks, avec son propre orchestre de jazz et sur demande avec l'Orchestre symphonique d'Edmonton (il joua le solo de saxophone alto dans l'enregistrement que fit cet orchestre de la suite Paris d'Ibert). Durant l'été 1979, il fit une tournée européenne au sein d'un ensemble de concert parrainé par RCI. Perry revint à Toronto de 1981 à 1984, où il se produisit dans des clubs ou en concert avec le Boss Brass, Dizzy Gillespie, Slide Hampton, Woody Shaw, Herb Spanier et d'autres musiciens. De retour à Edmonton, il reprit son travail avec le grand orchestre de Banks et l'OS d'Edmonton, prit de longs engagements en duo avec des pianistes (Banks et Bill Emes, entre autres) dans des restaurants locaux (en particulier, le Strathcona Diner) et donna des prestations régulières dans des clubs de Calgary et Vancouver. En 1990, il effectua une tournée du circuit des festivals de jazz de l'Ouest canadien avec un quatuor composé de Ron Johnston, Jerry Fuller et le contrebassiste Torben Oxbol. La réputation de Perry ne correspond pas à sa valeur comme altiste à la technique complète et à l'expressivité intense, parmi les meilleurs porte-étendards de la tradition du bebop au Canada.

Discographie

Sessions : Perry sax alto, Tildesley tpt et flhn, McFetridge ou Banks p, Oxbol cb, Ranger batterie; 1977; Suite 1001.

Worth Waiting For : Barron p, Deardorf cb, Lewis batterie; 1990; The Jazz Alliance TJA-1007.

Également des albums avec l'All Star Jazz Sextet (RCI 503-G/H), le grand orchestre de Tommy Banks à Montreux, Salome Bey, Andy Cree (The Andy Cree Quintet, 1989, WRC1-6272), Hugh Fraser (VEJI Now!), « Big » Miller, Pacific Salt et le tromboniste Curt Watts (CBC LM-425).


Lecture supplémentaire

  • 'P.J. Perry - a Canadian legend,' interview with Brian Turner,' Coda, 202, Jun-Jul 1985

    Rempel, Byron. 'The ghosts and spirits of P.J. Perry,' Alberta Report, 19 Jun 1989

    Jazz in Canada