​Petit carillon

Un ensemble de cloches, petites ou grandes, situées en intérieur ou en extérieur, jouées à la main ou, lorsqu’elles sont fixes, automatiquement.
Un ensemble de cloches, petites ou grandes, situées en intérieur ou en extérieur, jouées à la main ou, lorsqu’elles sont fixes, automatiquement.


Un ensemble de cloches, petites ou grandes, situées en intérieur ou en extérieur, jouées à la main ou, lorsqu’elles sont fixes, automatiquement. Il s’agit d’un instrument plus simple et plus ancien que le carillon,principalement utilisé pour jouer des mélodies. Les cloches sont accordées en séquence diatonique pouvant aller jusqu’à deux octaves; toutefois, lorsque le petit carillon est surtout destiné à jouer des bribes de mélodies, il peut n’y avoir que de deux à quatre cloches. La mélodie la plus connue pour petit carillon a été composée par William Crotch à Cambridge en Angleterre et n’utilise que quatre cloches. Bien que son véritable titre soit Cambridge Quarters, cette mélodie a été popularisée sous le nom de Westminster Chimes depuis que l’horloge de Westminster à Londres a été réglée pour la jouer. Le plus ancien des petits carillons connus est le pien-chung chinois qui remonte au Ve siècle avant notre ère. Des instruments similaires, quoique plus tardifs, ont été utilisés en Afrique centrale et en Europe occidentale. On a mis au point, en Amérique du Nord, un type particulier de petits carillons de tour, sur lesquels on joue à partir d’un clavier actionnant de gros leviers. Ces instruments ont été créés au XIXe siècle, principalement pour jouer des hymnes au moment où les gens arrivaient à l’église. Leur popularité a décliné avec l’introduction du carillon, mais quelque 50 ensembles campanaires de ce type existent toujours au Canada, le plus célèbre étant celui de la cathédrale St Mary à Halifax.

Voir l’article Cloches.


Lecture supplémentaire

  • 'From the archives: the chimes of New Westminster,' CMJ, vol 2, Summer 1958