Piché, Paul

Paul Piché. Auteur-compositeur-interprète (Montréal, l5 septembre 1953). Il fit des études d'archéologie à l'Université de Montréal. Au début des années 1970, il chantait dans des collèges du Québec. En 1977, le claviériste Robert Léger (de Beau Dommage) le poussa à enregistrer son premier micr.

Piché, Paul

Paul Piché. Auteur-compositeur-interprète (Montréal, l5 septembre 1953). Il fit des études d'archéologie à l'Université de Montréal. Au début des années 1970, il chantait dans des collèges du Québec. En 1977, le claviériste Robert Léger (de Beau Dommage) le poussa à enregistrer son premier micr., À qui appartient le beau temps, qui se vendit à plus de 100 000 exemplaires. Dès cette époque, Piché commença aussi à travailler avec le claviériste Michel Hinton (lui aussi de Beau Dommage), qui ne le quittera plus. « Tous les vents » atteignit la deuxième position du palmarès Radio-Activité en août 1984 et son micr. Nouvelles d'Europe obtint le trophée Félix du micr. rock de l'année 1985. En 1986, il se produisit avec Michel Rivard et enregistra un micr. double, Intégral, regroupant l'ensemble de son oeuvre. Il parcourut ensuite le Québec et se produisit aux festivals du Millénaire de Bruxelles, de La Rochelle et de Nyon (Suisse).

Sur le chemin des incendies, vendu à plus de 100 000 exemplaires, révéla une facette plus personnelle de l'auteur. Plusieurs pièces furent écrites en collaboration avec le guitariste Rick Haworth. « J'appelle » atteignit la première place du palmarès Radio-Activité en décembre 1988. Au printemps 1989, Piché se produisit sur cinq scènes de Montréal et, plus tard, devant 4000 personnes au Centre sportif de l'Université de Montréal. Sa participation aux gigantesques rassemblements nationalistes de la Saint-Jean-Baptiste, en 1990, sur les Plaines d'Abraham de Québec, et sur l'Île Sainte-Hélène de Montréal consacra son succès populaire. Souvent associé aux grands noms de la chanson québécoise, Piché participa à La Fête àVigneault aux Francofolies de Montréal de 1990, soulignant les 30 ans de métier du poète national. Le quotidien La Presse de Montréal le proclama « Personnalité de l'année 1990 », catégorie chanson.

Artiste engagé dans des causes ouvrières, nationales puis écologistes, Piché est le chantre des gens ordinaires. Des chansons comme « À qui appartient le beau temps » et « Les Pleins » sont devenues des classiques du genre. S'il évolua, dans les années 1980, vers un style plus personnel, il n'en demeura pas moins de tous les combats. Un journaliste français a dit qu'il était le chaînon manquant entre Bruce Springsteen et Jacques Brel, « une mixture inédite de chanson française, de rock américain et de folklore québécois », selon Laurent Saulnier du journal Voir.

Discographie

À qui appartient le beau temps : 1977; Kébec-Disc KD-932 et Audiogram 10-017.

L'Escalier : 1980; Kébec-Disc KD-987.

Paul Piché : 1982; Kébec-Disc KD-564.

Nouvelles d'Europe : 1985; Audiogram AD-801.

Intégral : 1986; 2-Audiogram AD-2000.

Sur le chemin des incendies : 1988; Audiogram AD-10-023.


Lecture supplémentaire

  • Saulnier, Laurent. 'Paul Piché, chevalier ardent,' Voir, 23 Feb 1989

    Chartrand Luc. 'Le boss Piché,' L'Actualité, 15 Mar 1991