Souvairan, Pierre

Pierre (Julien Arnold) Souvairan. Pianiste, professeur (Montreux, en Suisse, de parents français et de nationalité française, 30 juillet 1911, naturalisé suisse 1931, naturalisé canadien 1959, décès 28 mars 2000, à Evolène, en Suisse). Diplôme de virtuosité (Institut Ribaupierre) 1930.

Souvairan, Pierre

Pierre (Julien Arnold) Souvairan. Pianiste, professeur (Montreux, en Suisse, de parents français et de nationalité française, 30 juillet 1911, naturalisé suisse 1931, naturalisé canadien 1959, décès 28 mars 2000, à Evolène, en Suisse). Diplôme de virtuosité (Institut Ribaupierre) 1930. Après des études avec André de Ribaupierre à l'Institut Ribaupierre de Lausanne, ses maîtres furent Robert Teichmuller au Conservatoire de Berne (1931-1933) et, durant quelque temps, Alfred Cortot à Paris (1933) et Rudolf Serkin à Berne. Il enseigna au Conservatoire de Berne (1938-1953), donna des récitals et créa plusieurs œuvres suisses en concert et à la radio. En 1953, il se joignit à la faculté de musique de l'Université de Toronto et au personnel enseignant du RCMT; parmi ses élèves, on compte Walter Delahunt, Mary-Nan Dutka, Anne Eggleston, Ralph Elsaesser, Leslie Kinton, Valery Lloyd-Watts, Mari-Elizabeth Morgen, Ann Southam et Philip Thompson. Le 29 et 30 octobre 1963, il joua le Triple concertode Beethoven avec Albert Pratz, Theo Salzman, et le l'Orchestre symphonique de Toronto. De 1969 à 1972, il rédigea des livres de pièces pour piano de Debussy pour Waterloo et agit à titre d'examinateur et de juge. Il prit sa retraite en 1978, mais continua d'enseigner à temps partiel et de faire des récitals annuels en Europe et au Canada avec des orchestres de chambre et des orchestres comme l'OS de la SRC.

La SRC enregistra l'interprétation des sonates pour violon et piano de Morawetz et de Turner par Souvairan et Albert Pratz, ainsi que l'interprétation de la Sonate pour violon et piano de Murray Adaskin par Souvairan et Lorand Fenyves (CBC Radio-Canada SM 211).

À la suite d'un récital à Toronto d'œuvres de Beethoven, Fauré, Ravel et Schumann, Michael Schulman écrivit dans le Globe and Mail (6 février 1976) : « Il n'y avait aucune prétention ni calcul dans les manières ou l'interprétation de Souvairan. Il attaqua chaque pièce avec les mêmes gestes, sans aucune pause préparatoire. Et le discours musical n'était pas non plus entravé par des détails d'interprétation de caractère arbitraire, extérieurs à la musique. » À la suite d'un récital ultérieur, Mairi MacLean (Edmonton Journal, 11 février 1989) déclara : « Son interprétation était celle d'un diplomate du clavier... très personnelle et rendue avec l'assurance chaleureuse d'une grande expérience. » Souvairan célébra son 80e anniversaire de naissance en se produisant en récital (assisté de William Aide) à l'Université de Toronto le 14 mars 1991, et plus tard durant ce mois en récital solo au RCMT. Il alla vivre en Suisse, mais revint occasionnellement au Canada pour donner des cours de maître et des récitals (à l'Université de Waterloo, entre autres) jusqu'à sa mort. On peut entendre son récital de mars 1996 à la Leaside Presbyterian Church de Toronto sur le CD In memoriam : Pierre Souvairan (ECD 005 Echiquier).

Discographie

Bartók Concerto no 3, Chopin Ballades nos 3 et 4, Schumann Fantasiestücke op. 12 : 1956; Hallmark 6012.

Beethoven Bagatelles op. 126, Schumann Fantasiestückeop. 12 : 1969; CBC SM-94, RCI 329 et Sel CC-15-037.

Beethoven Sonate no 32, Schumann Humoreske op. 20 : 1973; Boot BIC-9000

Fauré Nocturne op. 63, Honegger Toccate et Variations, Bartók (div) : 1976; Gallo 30-132.

Honegger Petite suite, Moeschinger Sonate : 1950; Decca LXT-2849.

Voir aussi DISCOGRAPHIE de Lorand Fenyves et de Albert Pratz.


Lecture supplémentaire

  • "Pierre Souvairan," Noteworthy, summer 2000