Plamondon, (Jean-Paul) Ernest-Gill

(Jean-Paul) Ernest-Gill Plamondon. Violoniste, chef d'orchestre (Montréal, 7 janvier 1896). Établi à Seattle, Wash., vers 1900, il fut initié au violon à l'âge de six ans par son père Gonzalve-Alphonse, contrebassiste. Il travailla ensuite avec un Allemand nommé Schnidt puis avec Moritz Rosen.

Plamondon, (Jean-Paul) Ernest-Gill

(Jean-Paul) Ernest-Gill Plamondon. Violoniste, chef d'orchestre (Montréal, 7 janvier 1896). Établi à Seattle, Wash., vers 1900, il fut initié au violon à l'âge de six ans par son père Gonzalve-Alphonse, contrebassiste. Il travailla ensuite avec un Allemand nommé Schnidt puis avec Moritz Rosen. Soliste à 12 ans dans un concerto de Paganini, il se produisit fréquemment en concert ou en récital. La Première Guerre mondiale l'ayant contraint de renoncer à un séjour d'études à Paris avec Jacques Thibaud, il passa quelque temps à New York puis revint à Montréal. Il y donna des récitals avec la pianiste Mme Damien Masson et rencontra Wilfrid Pelletier, effectuant avec ce dernier et le ténor Arthur Dufresne une tournée dans l'est du Canada et des États-Unis. Plus tard, le succès d'un concert avec Paul Dufault au His Majesty's lui valut plusieurs engagements un peu partout au Québec. De retour à Seattle, il devint violon solo adj. de l'orchestre du Clemmer Theatre. Après plusieurs séjours successifs à Montréal et Seattle, il joua vers 1920 au théâtre Impérial où se produisait l'orchestre de J.-J. Goulet et il en devint le violon solo et le chef d'orchestre adj. Il travailla ensuite dans les orchestres de Jerry Shea (au théâtre Capitol, jusqu'en 1922) et de Dave Levine (théâtre Palace). Revenu à Seattle en 1925, il fut violon solo de l'orchestre de Sam Wineland jusqu'à ce que l'avènement du cinéma parlant (v. 1927) entraîne la dissolution de l'ensemble. Il entreprit alors une importante carrière radiophonique, au cours de laquelle il estime avoir participé à plusieurs milliers d'émissions. Il dirigea aussi son propre orchestre à la radio de Seattle (1927-30), et en 1929-30, il fut violon solo de la Seattle Symphony que dirigeait Karl Krueger. Il se rendit ensuite à San Francisco, où il fut violon solo dans l'orchestre de la NBC dirigé par Mahlon Merrick, puis dir. mus. adj. (1933-36) de Meredith Willson et chef d'orchestre régulier (1936-42) pour les programmes symphoniques des réseaux ABC et NBC tels « 45 Minutes from Broadway », « From Out of the West », « Stringtime » et « Waltz Time ». Le 26 janvier 1940, il dirigea l'orchestre des deux réseaux dans The City of Saint Francis, évocation historique présentée devant 12 000 personnes à l'occasion du 75e anniversaire du San Francisco Chronicle. Il s'établit à Los Angeles en 1942 pour prendre charge du dépt de musique à la division ouest du réseau ABC. Il quitta la carrière musicale en 1945 pour se diriger vers le monde des affaires.

Voir aussi Rodolphe, ainsi que Arthur, et Lucien, respectivement frère, neveu et fils du Rodolphe, et Luc, un parent éloigné. Ont aussi été actifs, mais à un degré moindre, Antoine, Petrus, Geneviève, Guy, René, Gérard et Jean-Paul.