Polytechnique (Film)

Film réalisé par Denis Villeneuve, à l'affiche le 6 février 2009. C'est l'actrice Karine Vanasse qui dans un premier temps, eut l'idée de porter à l'écran cette tragédie, survenue entre les murs de l'école Polytechnique de l'Université de Montréal, un 6 décembre 1989.

Film réalisé par Denis Villeneuve, à l'affiche le 6 février 2009. C'est l'actrice Karine Vanasse qui dans un premier temps, eut l'idée de porter à l'écran cette tragédie, survenue entre les murs de l'école Polytechnique de l'Université de Montréal, un 6 décembre 1989. Dans un souci de mémoire collective, elle croyait fort à ce projet de film, malgré une certaine controverse, et fit appel à Denis Villeneuve pour sa grande sensibilité cinématographique.

Filmé en noir et blanc, dans un souci de respect admirable des victimes et de leurs proches, le film relate les événements réels de cette malheureuse soirée d'hiver. Basés sur les témoignages de ceux qui l'ont vécu, des familles des victimes et avec l'accord de ces dernières, Denis Villeneuve a su rendre au film une note bouleversante et si touchante, sans jamais tomber dans le misérabilisme ni le voyeurisme. Les images d'une sobriété telle, suggèrent plus que démontrent, à la fois le tourment du tueur - jamais nommé- à la fois la terreur des étudiantes - et le sentiment de trahison, d'abandon et d'impuissance ressentis par les garçons qui seront eux, épargnés. La trame sonore du film soutient l'insoutenable et prend par la main le spectateur emporté et ému.

Un soir d'hiver donc, entre dans l'enceinte de la Polytechnique, un tueur fou qui d'une classe à l'autre, demande aux garçons de sortir pour se tourner ensuite vers les étudiantes et décharger son arme; cette folie meurtrière prendra la vie de quatorze étudiantes et celle du tueur lui-même.

Le comédien Maxim Gaudette portera sur ses épaules le personnage du tueur avec intensité et respect. Son jeu sobre et réfléchi, ses intonations justes et vibrantes, jamais dépassées, ajouteront une dimension cruciale au film. Maxim Gaudette recevra, lors de la 12e soirée des Jutra (mars 2010) le prix du meilleur acteur de soutien. Karine Vanasse jouera le rôle, avec brio, de l'étudiante survivante.

Avec tous les honneurs, le film remporta plusieurs prix Jutra 2010, soit pour la meilleure direction de la photographie, le meilleur montage et le prix pour le meilleur son. Quant au superbe Denis Villeneuve, c'est avec tous les hommages que lui fut décerné le prix Jutra pour la meilleure réalisation; le film fut de plus,consacré meilleur film de l'année à la remise des prix Génie 2010 et se vit décerner avec grand mérite plusieurs autres prix Génie, soit: meilleur scénario, meilleures images, meilleur montage, meilleur son d'ensemble et meilleur montage sonore. Denis Villeneuve reçut le prix Génie de la meilleure réalisation et les acteurs Maxim Gaudette, le prix Génie pour la meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien et Karine Vanasse, meilleure interprétation féminine dans un premier rôle.