Qui a vu le vent

Qui a vu le vent est la traduction française (Montréal, 1974) du roman de W.O. Mitchell, Who Has Seen the Wind (Toronto et Boston, 1947).

Qui a vu le vent est la traduction française (Montréal, 1974) du roman de W.O. Mitchell, Who Has Seen the Wind (Toronto et Boston, 1947). Ce roman raconte l'initiation d'un garçon des Prairies aux mystères de la vie, de la mort, de Dieu et de l'esprit qui souffle partout : le vent. La plus grande force du roman repose sur les évocations délicates des « sentiments » de Brian O'Connal. Il s'agit parfois de ses expériences de la mort, parfois de la curiosité vitale, souvent inexprimée mais pressante, d'un enfant à la découverte d'un monde intérieur et extérieur à lui-même. Brian apprend la vie et la mort dans la ville et dans la prairie : la ville est le cadre des conventions et des institutions sociales et de l'hypocrisie; la prairie est le cadre d'un ordre naturel où le vent peut imposer ses volontés invisibles, essentiellement le changement et la mort. Vibrant de la comédie et du sérieux d'un dialogue d'enfant, riche de descriptions poétiques des Prairies, Who Has Seen the Wind exprime un thème universel dans une voix typique de l'Ouest canadien. Le roman a été traduit en français et dans plusieurs autres langues. Il a aussi été adapté pour le cinéma et le film a connu beaucoup de succès.


Les oeuvres sélectionnées de
Qui a vu le vent