« Squid Jiggin' Ground »

« Squid-Jiggin' Ground » est l'une des chansons les plus connues de Terre-Neuve. Les paroles sont écrites par Arthur Scammell en 1928, alors qu'il a 15 ans, comme devoir à l'école secondaire.

Ce compte rendu satirique des histoires qui se déroulent sur les lieux de la pêche au calmar est l’une des chansons de Terre-Neuve-et-Labrador les plus connues. Arthur Scammell, un garçon âgé de 15 ans, en écrit les paroles dans le cadre d’un projet scolaire en 1928. L’enregistrement à succès de 1943 d’Arthur Scammell, où les paroles sont adaptées à l’air irlandais Larry O’Gaff, est considéré comme étant le premier enregistrement commercial d’une chanson folklorique terre-neuvienne. En 1949, on joue la chanson Squid Jiggin’ Ground sur le carillon de la Tour de la Paix de la Colline du Parlement à Ottawa pour souligner l’entrée de Terre-Neuve dans la Confédération canadienne. En 2011, la chanson est intronisée au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

Contexte

La pêche à la turlutte (jig), où un hameçon non appâté est plongé dans l’eau, puis retiré rapidement pour accrocher les tentacules d’un calmar avant de le faire sauter dans le bateau, est une pratique courante à Change Islands, la ville natale d’Arthur Scammell, située dans la baie de Notre Dame, au large de la côte nord de l’île de Terre-Neuve. La chanson est publiée pour la première fois dans l’anthologie Old-Time Songs and Poetry of Newfoundland (2e édition, 1940) de Gerald S. Doyle et Arthur Scammell s’assure des droits d’auteur sur la chanson en 1944. La chanson est par la suite publiée sous forme de partition par BMI Canada et apparaît dans d’autres anthologies de chansons folkloriques.

Enregistrements

L’enregistrement à succès d’Arthur Scammell de la chanson Squid Jiggin’ Ground datant de 1943, sur lequel ses paroles sont adaptées à l’air irlandais Larry O’Gaff et où le chanteur est simplement accompagné au piano, est considéré comme le premier enregistrement commercial d’une chanson folklorique de Terre-Neuve. Cet enregistrement aurait d’ailleurs été vendu à plus de 15 000 exemplaires. La chanson est par la suite enregistrée, notamment, par Hank Snow, Stompin’ Tom Connors, George Hamilton IV, Omar Blondahl, Harry Hibbs, Ed McCurdy, Alan Mills, Dick Nolan, The Travellers et les Irish Rovers.

Paroles

Les paroles de la chanson décrivent la pêche à la turlutte pratiquée par les pêcheurs locaux :

Oh, this is the place where the fishermen gather,
In oilskins and boots and Cape Anns battened down.
All sizes of figures with squid lines and jiggers,
They congregate here on the squid jiggin’ ground.

Some are working their jiggers while others are yarning.
There’s some standing up and there’s more lying down
While all kinds of fun, jokes and tricks are begun,
As they wait for the squid on the squid jiggin’ ground.

There’s men of all ages and boys in the bargain,
There’s old Billy Cave and there’s young Raymond Brown.
There’s a red ranting Tory out here in a dory,
A-running down Squires on the squid jiggin’ ground.

There’s men from the Harbour, there’s men from the Tickle,
In all kinds of motorboats, green, grey and brown.
Right yonder there’s Bobby and with him is Noddy,
He’s chawing hard tack on the squid jiggin’ ground.

Oh, God bless my sou’wester, there’s Skipper John Chaffey.
He’s the best hand at squid jigging here, I’ll be bound.
Hello, what’s the row? Why he’s jigging one now.
It’s the very first squid on the squid jiggin’ ground.

Now, the man with the whiskers is old Jacob Steele.
He’s getting well up but he’s still pretty sound.
While Uncle Bob Hawkins wears six pairs of stockings,
Whenever he’s out on the squid jiggin’ ground.

Holy smoke! What a scuffle, all hands are excited.
‘Tis a wonder to me that there’s nobody drowned.
There’s confusion, a bustle, a wonderful hustle.
They’re all jigging squids on the squid jiggin’ ground.

Says Bobby, "The squids are on top of the water.
I just got my jiggers ‘bout one fathom down."
But a squid in the boat squirted right down his throat,
And he’s swearing like mad on the squid jiggin’ ground.

There’s poor Uncle Billy, his whiskers are spattered,
With spots of the squid juice that’s flying around.
One poor little boy got it right in the eye,
But they don’t give a darn on the squid jiggin’ ground.

Now if ever you feel so inclined to go squidding,
Leave your white shirts and collars behind in the town,
And if you get cranky without your silk hanky,
You’d better steer clear of the squid jiggin’ ground.

Une version de cet article est parue initialement dans l’Encyclopédie de la musique au Canada.


Liens externes