Raymond

Raymond (Alberta), constituée en ville en 1903, population de 3708 habitants (recensement de 2016), de 3743 habitants (recensement de 2011). Raymond est située à 35 km de Lethbridge dans le sud de l’Alberta. Au début des années 1900, la région a été peuplée par des mormons et des travailleurs japonais (voir aussi Canadiens d’origine japonaise). Le premier rodeo du Canada, le Raymond Stampede, y est tenu depuis 1902.

Raymond (Alberta), constituée en ville en 1903, population de 3708 habitants (recensement de 2016), de 3743 habitants (recensement de 2011). Raymond est située à 35 km de Lethbridge dans le sud de l’Alberta. Au début des années 1900, la région a été peuplée par des mormons et des travailleurs japonais (voir aussi Canadiens d’origine japonaise). Le premier rodeo du Canada, le Raymond Stampede, y est tenu depuis 1902.


Peuples autochtones et traités

Raymond est située sur le territoire traditionnel des Siksikaitsitapi (Confédération des Pieds-Noirs), des Stoneys-Nakodas et des Tsuut'ina. La ville est couverte par le traité n° 7, signé en 1877. Aujourd’hui, la principale réserve de la nation Kainai, Blood 148, se trouve juste à l’ouest de Raymond. (Voir aussi Réserves en Alberta.)

Établissement

Dans les années 1880, Charles Ora Card conduit, de l’Utah jusqu’au sud de l’Alberta, le premier groupe de colons mormons. La prospérité des colonies établies à Cardston, à Magrath et à Stirling attire d’autres mormons de l’Utah. En 1901, Jesse Knight, entrepreneur et philanthrope de l’Utah, envoie ses fils William et Raymond plus au nord, à la recherche de terres et de débouchés en Alberta. La même année, Jesse Knight y achète une terre et commence la construction d’une grande raffinerie de sucre. La construction de la raffinerie est terminée en 1903, et la colonie qui gravite autour prend alors le nom de son fils, Raymond. La raffinerie transforme les betteraves à sucre que les mormons cultivent dans la région.

Développement et économie

Raymond compte bientôt parmi les collectivités qui se développent le plus rapidement dans le sud de l’Alberta. Malheureusement, la raffinerie n’est pas rentable et elle ferme ses portes en 1914. Toutefois, avant sa fermeture, des travailleurs du Japon y arrivent pour travailler dans l’industrie de betterave à sucre. Ces immigrants japonais décident de s’y établir et de former leur propre communauté, toujours dans la région de Raymond (voir aussi Canadiens d’origine japonaise). En 1929, un temple bouddhiste, devenu lieu historique provincial depuis 1984, est érigé à Raymond. Après l’échec de l’entreprise de Jesse Knight, les agriculteurs de la région se tournent vers la production de blé et d’autres céréales. Peu après, l’utilisation de l’irrigation commence à se répandre. De nos jours, Raymond est un centre d’affaires et de services pour le district agricole environnant.