Reach For The Top

Reach For The Top (RFTT) est une émission de télévision basée sur une émission américaine à succès intitulée G.E. College Bowl. L'idée d'une version canadienne est présentée à la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) par le producteur Richard St. John et vendue à la CBC de Vancouver en 1961.

Reach For The Top

Reach For The Top (RFTT) est une émission de télévision basée sur une émission américaine à succès intitulée G.E. College Bowl. L'idée d'une version canadienne est présentée à la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) par le producteur Richard St. John et vendue à la CBC de Vancouver en 1961. La première émission de RFTT a lieu cette année-là et est mise en ondes par un diffuseur indépendant de la côte Ouest, Terry Garner. L'année suivante, l'émission est reprise la CBC d'Edmonton et s'étend graduellement à tout le pays. En 1966, 23 stations la diffusent dans les 10 provinces et près de 600 écoles y participent. L'animateur de jeux télévisés de Winnipeg, Bill Guest, anime cette année-là les premières finales nationales. Les étudiants du Lorne Jenkin High de Barrhead en Alberta, qui offre un cours crédité d'un semestre conçu d'après cette émission, deviennent les concurrents les plus talentueux. L'école représente l'Alberta dans les finales nationales de 6 des 10 dernières années d'existence de l'émission, gagnant deux fois la finale nationale.

Malgré ses cotes d'écoute initialement très élevées, RFTT a toujours soulevé la controverse. Ses adeptes maintiennent que l'émission offre une tribune intéressante aux étudiants qui sont très doués. Toutefois, ses opposants, telle Heather Robertson, écrivaine de Winnipeg, affirment que Reach for the Top continue d'exiger un travail de mémorisation des plus destructeurs à la maison. En 1983, des sondages de la CBC indiquent que RFTT a perdu une partie de son public adolescent. Les jeunes de 18 ans ou moins représentent seulement 12 p. 100 du public, alors que la catégorie des 55 ans et plus en représente plus de la moitié. Quand la CBC commence à prendre des mesures pour arrêter la production de l'émission, elle reçoit 800 lettres de protestation et pétitions en provenance d'environ 4000 personnes. Après que le député fédéral Bud Cullen ait demandé en Chambre à la CBC de conserver cette émission pour jeunes entièrement canadienne, l'émission est reprise, mais seulement temporairement. La CBC supprime RFTT en 1985. Une version française de l'émission, Génies en herbe, a été présentée en ondes à Radio-Canada jusqu'en 1997.