Rhodes, Lawrence

Lawrence Rhodes, danseur, maître de ballet, professeur, chorégraphe et administrateur (Mount Hope, Virginie-Occidentale, 24 nov. 1939). Rhodes est reconnu comme l'un des meilleurs danseurs américains de sa génération.
Lawrence Rhodes, danseur, maître de ballet, professeur, chorégraphe et administrateur (Mount Hope, Virginie-Occidentale, 24 nov. 1939). Rhodes est reconnu comme l'un des meilleurs danseurs américains de sa génération.


Rhodes, Lawrence

Lawrence Rhodes, danseur, maître de ballet, professeur, chorégraphe et administrateur (Mount Hope, Virginie-Occidentale, 24 nov. 1939). Rhodes est reconnu comme l'un des meilleurs danseurs américains de sa génération. Après s'être assuré une renommée internationale, il s'oriente vers l'enseignement de la danse et devient un professeur respecté. En tant que directeur artistique des GRANDS BALLETS CANADIENS de Montréal, il contribue à en renouveler la réputation nationale et internationale.

Inspiré par l'exemple de Fred Astaire, Rhodes commence à étudier la danse à claquettes à 9 ans. À l'âge de 14 ans, il suit les cours de ballet de Violette Armand à Détroit et, par la suite, il étudie à l'école (surtout américaine à l'époque) du Ballet Russe de Monte Carlo, à New-York, auquel il se joint en 1958. Il danse avec le Joffrey Ballet de 1960 à 1964, où il devient danseur principal sous la tutelle de Robert Joffrey, fondateur et âme de la compagnie. Rhodes entre au Harkness Ballet en 1964, est nommé directeur artistique en 1968 et continue de danser avec la compagnie jusqu'à sa dissolution en 1970. Il danse à Amsterdam, avec le Dutch National Ballet en 1970 et 1971, puis avec le Pennsylvania Ballet de 1971 à 1976 et, simultanément, avec le Feld Ballet de 1973 à 1975. Il est aussi très demandé comme artiste invité dans le monde entier. En 1978, Rhodes commence à enseigner au département de danse de la Tisch School of the Arts de l'U. de New York et en devient le président en 1981 tout en demeurant professeur principal de ballet.

Rhodes devient directeur artistique des Grands Ballets Canadiens en 1989. En tant qu'artiste, il est reconnu pour sa présence fascinante, sa parfaite maîtrise de la technique et son style varié, et est une source d'inspiration pour des chorégraphes tels que Brian MACDONALD, Alvin Ailey, John Butler, Lar Lubovitch et Rudi van Dantzig qui créent des rôles pour lui. Son répertoire s'étend de la danse classique traditionnelle, avec les oeuvres du célèbre George Balanchine, à de nombreux rôles contemporains créés par des chorégraphes comme Jos, Limon et Maurice Béjart. En tant que directeur des Grands Ballets Canadiens, Rhodes donne une nouvelle orientation artistique à la compagnie, en privilégiant les oeuvres néoclassique du XXe siècle ainsi que les créations de divers chorégraphes canadiens et étrangers. Il accorde une très grande importance à la formation permettant ainsi aux Grands Ballets Canadiens d'atteindre un degré élevé de rendement, comme le souligne la critique étrangère et canadienne.

Finalement, les contraintes associées à la poursuite de sa vision artistique dans un contexte de gestion difficile sur le plan financier et fortement influencé par les forces du marché accélèrent son départ à la retraite. Dès lors, les invitations à donner des cours affluent du monde entier.