Richard M. Ivey

Richard (Dick) Macauley Ivey, C.C., C.R., avocat, homme d’affaires et philanthrope (né le 26 octobre 1925 à London, en Ontario; décédé le 28 décembre 2019 à Toronto, en Ontario). Richard M. Ivey a connu une longue carrière d’avocat et de dirigeant d’entreprise, mais il est surtout connu pour ses activités philanthropiques. Par l’intermédiaire de la Fondation Ivey de sa famille, il a notamment soutenu l’éducation, la médecine et les arts. Le nom de l’école de commerce Ivey de l’Université Western, de renommée mondiale, reconnaît sa contribution et celle des membres de sa famille à l’établissement.



Richard M. Ivey

Richard M. Ivey à la collation des grades de l’Université Western en juin 1979, où il se voit remettre un doctorat honorifique en droit. 

(avec la permission du London Free Press Collection, Western University Archives and Special Collections)

Jeunesse et éducation

Richard Macauley Ivey est l’un des trois enfants de Richard G. Ivey et Jean Ivey. Pour distinguer son nom de celui de son père, on lui donne le nom de jeune fille de sa mère comme deuxième prénom.

Richard M. Ivey fréquente l’école préparatoire privée Ridley College à St. Catharines, en Ontario, d’où il obtient son diplôme en 1943. Il poursuit ses études postsecondaires à l’Université Western (alors connue sous le nom d’Université Western Ontario) dans sa ville natale de London. Richard M. Ivey décroche un diplôme d’administration des affaires en 1947. Suivant les traces de son père, il obtient un diplôme en droit à la Osgoode Hall Law School de Toronto en 1950.

Le saviez-vous?
La fortune de la famille Ivey remonte à la fin du 18e siècle en Cornouailles, en Angleterre. À cette époque, les terres riches en étain appartenant aux ancêtres de Richard M. Ivey se convertissent en actifs précieux pour l’industrie minière. La famille Ivey immigre au Canada en 1841. Avant d’être connus dans le milieu du droit, les Ivey exploitent des fermes et font le commerce du grain.

C’est pendant ses études de premier cycle, en 1943, que Richard M. Ivey fait la connaissance de sa future épouse, Beryl Nurse. Le couple se marie en 1949, pendant la deuxième année d’études de droit de Richard. Le couple a quatre enfants : Richard W., Jennifer, Rosamond et Suzanne. Les Ivey resteront mariés pendant 58 ans, jusqu’au décès de Beryl en 2007.

Carrière

Après ses études de droit, Richard M. Ivey revient à London pour rejoindre Ivey and Dowler, le cabinet de son père, en tant qu’avocat d’entreprise (voir Droit des sociétés). Il devient associé en 1960. Richard M. Ivey travaille au cabinet jusqu’en 1980, prenant sa retraite juste avant que le cabinet ne fusionne avec Siskinds Law pour devenir l’actuel Siskind, Cromarty, Ivey & Dowler.

À cette époque, Richard M. Ivey s’implique également dans Allpak Ltd. (aujourd’hui, Ivest Corporation Inc.), une société de portefeuille familiale privée fondée par son père en 1955. Durant ses longues années d’existence, la société investit dans de nombreuses entreprises, exploitant certaines d’entre elles. Richard M. Ivey dirige les activités d’Allpak lorsqu’il devient le président de la société en 1980. Il deviendra plus tard le président de son conseil d’administration.

Au cours de sa longue carrière, l’homme d’affaires siège à divers conseils d’administration d’entreprises, d’associations et d’organismes de bienfaisance, dont ceux de la Banque de Montréal, du World Wide Fund for Nature et du St. Joseph’s Hospital de London.

Philanthropie

En 1947, Richard M. Ivey et son père mettent sur pied la Fondation Richard Ivey pour gérer leurs dons à la communauté à la manière d’une entreprise. C’est ce qui marque l’entrée officielle du jeune étudiant en droit dans le monde philanthropique. La Fondation Ivey a pour mission d’améliorer la qualité de vie des Canadiens en finançant les efforts déployés dans des domaines d’importance. Elle accorde des subventions dans des domaines tels que l’éducation, la recherche environnementale, l’efficacité énergétique et le financement durable.


Richard M. Ivey et Beryl Nurse

Richard M. Ivey et sa future épouse Beryl Nurse lors de la remise des diplômes de Richard à l’Université Western en 1947.

(avec la permission de la Way We Were Collection, Western University Archives and Special Collections)


Richard M. Ivey agit à titre de directeur de la Fondation Ivey dès le début. Il est nommé président en 1967, poste qu’il occupera jusqu’en 1997, année où il déléguera ses fonctions de direction à ses enfants. Cinquième fondation familiale la plus ancienne au Canada, la Fondation Ivey a versé quelque 100 millions de dollars à diverses causes depuis sa création. (Voir aussi Fondations canadiennes.)

L’Université Western compte parmi les principaux du leadership et de la philanthropie de Richard M. Ivey; celui-ci siège à son conseil des gouverneurs de 1968 à 1978, dont trois ans en tant que président. Il est également recteur de l’université de 1980 à 1984. Richard M. Ivey contribue à la création de la Fondation Western, un organisme de collecte de fonds axé sur les anciens élèves en fonction de 1979 à 2014. Il agit à titre de directeur et de président du conseil d’administration pendant les premières années de l’organisme. Tout au long de sa vie, Richard M. Ivey supervise ses dons personnels et ceux de la Fondation Ivey à l’Université Western, de l’ordre de 50 millions de dollars.

Ce montant comprend les 11 millions de dollars versés spécifiquement à l’école de commerce de l’établissement en 1995. Après ce don, on renomme l’école Richard G. Ivey School of Business en l’honneur de son père. En 2009, Richard M. Ivey verse à l’université un don de 7 millions de dollars, dont une grande partie sert à financer un nouveau bâtiment écologique certifié LEED sur le campus principal. En 2012, l’école de commerce change encore une fois de nom, devenant l’Ivey Business School pour tenir compte des contributions des différents membres de la famille Ivey. Aujourd’hui, l’école est reconnue dans le monde entier pour la qualité de ses programmes. (Voir aussi Études commerciales.)


Photographie de l’Ivey Business School prise en 2006, lorsqu’elle portait le nom de Richard G. Ivey School of Business.
(« Seasonal Reflection on Ivey Business building » par Marc Forster sur flickr sous licence CC BY-NC-ND 2.0.)


Une autre cause notable soutenue par Richard M. Ivey est le Ballet national du Canada. Dans les années 2010, l’homme d’affaires finance les nouvelles productions d’Alice’s Adventures in Wonderland, The Winter’s Tale, Anna Karenina et Swan Lake. Ces productions contribuent à inverser la tendance à la baisse de la situation financière de la société.

Prix et distinctions

Richard M. Ivey reçoit le titre honorifique de Conseil de la Reine (C.R.) décerné aux avocats de la province de l’Ontario jusqu’en 1978. On lui décerne également un doctorat honorifique en droit de l’Université Western en 1979. Richard M. Ivey est nommé membre de l’Ordre du Canada en 1988, promu au grade d’officier en 1994, puis reçoit la distinction la plus prestigieuse de compagnon en 2000.


Mots clés : Richard M. Ivey

LEED 

Leadership in Energy and Environmental Design. Système de notation des bâtiments écologiques utilisé dans le monde entier.

Société de portefeuille

On appelle société de portefeuille une société créée pour acheter et détenir des actions dans d’autres sociétés en vue d’en prendre le contrôle.