Margison, Richard Charles

Margison fait ses débuts à la COMPAGNIE D'OPÉRA CANADIENNE en 1989 et il chante aussi pour la première fois avec l'English National Opera, dans le rôle de Riccardo dans Un Ballo in maschera, où il mérite les éloges de la critique pour la qualité de sa voix de ténor lyrique.

Margison, Richard Charles

Richard Charles Margison, ténor (Victoria, C.-B., le 15 juill. 1953). Il étudie d'abord le piano avec sa mère (ses parents sont tous deux musiciens) et il participe à des spectacles locaux en tant que guitariste-chanteur de folk-auteur-compositeur avant d'entreprendre sérieusement l'étude du chant en 1976 avec Selena James, au Victoria Conservatory of Music. Il travaille également avec Frances Adaskin. Margison apprend son métier et acquiert une vaste expérience de la scène en jouant dans des productions locales (Gilbert et Sullivan, Bastion Theatre, Pacific Opera Victoria) et avec le Canada Opera Piccolo, où il travaille avec Léopold SIMONEAU et Pierrette ALARIE. Il fait ses débuts en 1985 dans son premier rôle important, celui de Lensky dans Eugene Onegin, avec le Vancouver Opera, avec qui il retourne chanter à plusieurs reprises au cours des années qui suivent. Il élargit son répertoire en se produisant avec diverses compagnies d'opéra à Calgary, Edmonton, Winnipeg, Montréal et Ottawa. Il chante également dans le cadre d'oratorios et de concerts avec les principaux orchestres canadiens.

Margison fait ses débuts à la COMPAGNIE D'OPÉRA CANADIENNE en 1989 et il chante aussi pour la première fois avec l'English National Opera, dans le rôle de Riccardo dans Un Ballo in maschera, où il mérite les éloges de la critique pour la qualité de sa voix de ténor lyrique. C'est ce qui lance sa carrière internationale florissante qui, en 2002, compte les grands rôles de l'opéra, particulièrement dans les répertoires italien et français (Verdi, Puccini, Boito, Bizet) dans les grandes compagnies d'opéra à Vienne, Berlin, San Francisco, Hambourg, Melbourne, Washington, Londres, Bruxelles, Chicago et Munich. Il chante Pinkerton dans Madame Butterfly (sous la direction de Placido Domingo) pour ses débuts au Metropolitan Opera en avril 1995, puis Don José dans la production de Carmende cette même compagnie en 1996. Il continue de donner des prestations régulièrement au Metropolitan Opera. Parmi les enregistrements de Margison, on compte trois disques compacts d'arias d'opéra et l'enregistrement complet de Don Carlo, dirigé par Bernard Haitink, sur étiquette CBC. De son authentique voix de ténor lirico-spirito (lyrico-dramatique) tout en souplesse, au timbre toujours chaleureux et d'une brillance dorée sur un registre impressionnant, Margison captive tant les auditoires que la critique. Il est actuellement perçu comme l'un des meilleurs ténors interprètes de Verdi du monde.