Richard Terfry

Richard Terfry. Artiste hip-hop, auteur-compositeur, animateur (Halifax, N.-É., 4 mars 1972). Rich Terfry est surtout connu sous son nom de scène : Buck 65. Terfry, qui grandit dans la petite ville de Mount Uniacke, a deux passions pendant sa jeunesse : le baseball et la musique.
Richard Terfry. Artiste hip-hop, auteur-compositeur, animateur (Halifax, N.-É., 4 mars 1972). Rich Terfry est surtout connu sous son nom de scène : Buck 65. Terfry, qui grandit dans la petite ville de Mount Uniacke, a deux passions pendant sa jeunesse : le baseball et la musique.


Richard Terfry

Richard Terfry. Artiste hip-hop, auteur-compositeur, animateur (Halifax, N.-É., 4 mars 1972). Rich Terfry est surtout connu sous son nom de scène : Buck 65. Terfry, qui grandit dans la petite ville de Mount Uniacke, a deux passions pendant sa jeunesse : le baseball et la musique. À 16 ans, il est repéré par les Yankees de New York, mais une blessure au genou survenue quelque temps après l'oblige à délaisser le baseball pour la musique. La nature sincère, variée et universelle du hip-hop l'attire immédiatement. Bientôt, il apprend rapidement comment faire du rap, créer des rythmes et des grattements. En 1989, il s'installe à Halifax et s'inscrit à l'Université Dalhousie. Sous le nom DJ Critical, il anime la populaire émission de hip-hop « The Bassment » pendant onze ans sur les ondes de la station de radio étudiante CKDU.

Style

La musique excentrique de Terfry a souvent été qualifiée de « hip-hop alternatif » et tire ses influences du folk, du blues, du rock et du country. Influencé par Leonard Cohen, Townes Van Zandt et Kool Keith, Terfry attribue son son innovateur à une définition large du hip-hop et à ses intérêts musicaux variés. Sa musique est douce et plus mélodique que ce qui se fait généralement dans le hip-hop. De plus, Terfry incorpore souvent des instruments comme l'orgue, le banjo et la guitare glissée, davantage à leur place dans la musique folk et country. C'est généralement lui qui écrit ses morceaux, qu'il interprète et produit.

Enregistrements

Terfry se fait connaître sur la scène hip-hop de Halifax au début des années 1990, alors qu'il porte le nom d'artiste Stinkin' Rich. Son premier album, Chin Music (1992), attire l'attention de Murderecords, la compagnie de disques du groupe Sloan. Un contrat est signé et Terfry lance Game Tight (1992) et Stolen Bass (1993). Weirdo Magnet (1996) est le premier album que Terfry lance sous le pseudonyme de Buck 65. Il continue à enregistrer des albums jusqu'au début des années 2000 avec le soutien de petites maisons de disque, comme Metaphorensics et Anticon. En 2002, lorsqu'il signe avec Warner Music, Terfry a déjà beaucoup d'enregistrements à son actif et commence tranquillement à s'assurer un public, tant au pays qu'à l'étranger, qui lui restera fidèle pendant plus d'une dizaine d'années.

Square (2002, Warner Music Canada 2 49105), l'album le fait percer, est mis en nomination pour un prix Juno en 2003 dans la catégorie Album alternatif de l'année. Son album suivant, Talkin' Honky Blues (Warner Music Canada 2 60397), lancé en 2003, reçoit les éloges des admirateurs et des critiques et lui vaut le prix Juno de l'Album alternatif de l'année en 2004. Situation (2007, Warner Music Canada 2 985630) est mis en nomination pour un prix de musique Polaris en 2008. En 2011, Terfry lance la compilation 20 Odd Years (Warner Music Canada).

Radio

La musique de Terfry est très appréciée des critiques, mais ne constitue pas un grand succès commercial. Au lancement de l'album Situation, il comprend l'importance d'avoir un emploi stable. En 2008, après avoir été animateur invité à CBC Radio 3, il est invité à animer « Radio 2 Drive » sur la station CBC Radio 2, dont l'image est nouvellement modifiée. Depuis son arrivée à la barre, « Radio 2 Drive » assure la diversité du contenu musical de la station et plaît à un public varié. L'émission se concentre surtout sur le matériel des auteurs-compositeurs canadiens. Dans le Globe and Mail, Robert Everett-Green en fait l'éloge pour la « clarté de son concept de programmation » et la variété de la musique qu'on y joue. Il décrit Terfry comme « un animateur qui semble très bien adapté au rôle qu'il occupe dans l'univers de la diffusion ».

Discographie sélective

Music Has Its Way With Me : 1999; Perimiter.

50/50 Where It Counts : 2000; Metaforensics Records.

Language Arts : 2002; Warner Music Canada 2 49100.

Vertex : 2002; Warner Music Canada 2 49101.

Synesthesia : 2002; Warner Music Canada 2 49104.

This Right Here Is Buck 65 : 2005; V2 V2DJ-27225-2.

Secret House Against the World : 2005; Warner Music Canada 2 62345.

Bike for Three! More Heart Than Brains : 2009.; Anticon ABR 0093.

Bibliographie

Christopher SHULGAN, « A new hope for hip hop: Halifax's Buck 65 », National Post (30 mars 2002).

Reggie ROYSTON, « », The Spectator (Hamilton, ON) (29 mai 2003).

Nick KREWEN, « Hip-hop folkie wordsmith: Never mind the genre, Buck 65's Rich Terfry says he wants to be known as a songwriter », The Record (Kitchener, ON) (21 juillet 2005).

Chris COBB, « Bucking CBC's classical tradition: Rich Terfry, a.k.a. Buck 65, unapologetic as he takes wheel of Radio 2's afternoon show », The Vancouver Sun (8 sept. 2008).

William MORASSUTTI, « Talking to Rich Terfry (aka Buck 65) », TORO Online (23 sept. 2008).

Dave MORRIS, « This right here is Rich Terfry: The man also known as rapper Buck 65 becomes the voice of CBC Radio 2's endlessly controversial makeover », The Walrus (oct. 2009).


Lecture supplémentaire

  • Terfry, Rich. Wicked and Weird: The Amazing Tales of Buck 65 (Toronto: Doubleday, 2015).

//