Rivière Rideau

La rivière Rideau coule vers le nord depuis les Lacs Rideau dans l'est de l'Ontario jusqu'à la Rivière des Outaouais à Ottawa.

Lady Susan Agnes Macdonald, épouse de Sir John A. Macdonald, sur le bord de la rivière Rideau, Ontario
William James Topley / Bibliotheque et Archives Canada / PA-011371

La rivière Rideau coule vers le nord depuis les Lacs Rideau dans l'est de l'Ontario jusqu'à la Rivière des Outaouais à Ottawa. La rivière traverse de plats terrains agricoles dont le sous-sol est constitué du calcaire d'un ancien lit marin. Les sols sont riches et le terrain est doucement vallonné. C'est le « rideau » d'embruns blancs que forme la rivière en se déversant dans la rivière des Outaouais du haut d'une spectaculaire corniche de calcaire qui a inspiré son appellation à l'explorateur Samuel de Champlain, le premier Européen à l'avoir vue.

La rivière Rideau a servi de voie de transport entre la rivière des Outaouais et le fleuve Saint-Laurent. Les terres fertiles de son bassin ont attiré les Loyalistes qui ont établi plusieurs colonies à Merrickville et près des rapides Burritts avant le tournant du XVIIIe siècle. Après la guerre de 1812, la vulnérabilité du fleuve Saint-Laurent aux attaques américaines a nécessité la construction d'une voie de transport de remplacement reliant Kingston - le bastion naval du Haut-Canada - à Montréal, dans le Bas-Canada. La Rideau était le choix tout indiqué et la voie navigable a été conçue et construite par le lieutenant-colonel John By.

Grâce à un réseau de chenaux et de barrages, le Canal Rideau relie la rivière Rideau à la rivière Cataraqui qui coule vers le sud. Trente écluses font passer les bateaux de la rivière des Outaouais au niveau supérieur du lac Rideau, le point le plus élevé de la voie de transport; et 14 écluses les font descendre vers le lac Ontario. La rivière Rideau fait partie intégrante du canal Rideau, sauf dans la ville d'Ottawa où elle s'écoule librement sur une distance de 10 km. La voie navigable comprend aussi deux écluses reliant la Rideau à la ville historique de Perth par le canal Tay.

Il est difficile d'imaginer comment était la rivière avant la construction de la voie navigable. Les écluses et les barrages ont ralenti la rivière et englouti les rapides, en créant de longs lacs étroits et de vastes terres humides. Bon nombre de ces lacs étaient jadis des marécages. En dépit de ces changements et, dans certains cas, en raison de ceux-ci, la voie navigable demeure un dynamique écosystème aquatique. Cependant, cet écosystème est fragile et commence à laisser paraître son âge. Les travaux du lieutenant-colonel By en ont accéléré le processus de vieillissement naturel en obstruant l'écoulement naturel de l'eau. Les propriétaires de chalets et les résidents permanents ont érigé des murs de soutènement et éliminé la végétation des rives pour y aménager des plages et de vastes pelouses. Cela a réduit la capacité de la Rideau à absorber les substances nutritives et les matières polluantes. En même temps, l'usage accru de pesticides, d'herbicides et d'engrais, l'augmentation de la population et la circulation plus intense des bateaux sont autant de facteurs ayant favorisé la croissance exubérante de plantes aquatiques. Des mesures sont prises pour renverser cette tendance. En 2002, tout le parcours du canal Rideau a été désigné comme faisant partie du Réseau des Rivières du Patrimoine Canadien.