Rivière Hillsborough

La rivière Hillsborough amorce son trajet près des plages de sable blanc du littoral nord de l'Île-du-Prince-Édouard et serpente sur 45 km à travers un riche paysage agricole, jusqu'à son embouchure (port de Charlottetown), sur le littoral sud.

La rivière Hillsborough amorce son trajet près des plages de sable blanc du littoral nord de l'Île-du-Prince-Édouard et serpente sur 45 km à travers un riche paysage agricole, jusqu'à son embouchure (port de Charlottetown), sur le littoral sud. À cet endroit, les rivières North et West se rejoignent pour se fondre dans la rivière Hillsborough. Cette rivière constitue le plus grand réseau hydrographique de l'île. Les colons français appelaient ce cours d'eau la « Rivière du Nord-Est » ou « La Grande Rivière ». Quant aux premiers colons britanniques, ils la baptisèrent Hillsborough en l'honneur du comte de Hillsborough. De nos jours, la population locale la surnomme « la route qui monte tout droit ».

La rivière Hillsborough, qui coupe l'île presque en deux du nord au sud, a toujours servi de « voie de transport ». Durant des siècles, les Mi'kmaq y ont pêché et ont campé sur ses rives. Les Européens se sont installés dans la région au début du XVIIIe siècle, utilisant la rivière comme voie de transport et comme important site de construction navale, à l'époque de la navigation à voile. Si on y a pratiqué la pêche commerciale pendant un temps, on y fait aujourd'hui la récolte de mollusques et de crustacés, en particulier des huîtres. La capitale de l'Île-du-Prince-Édouard, CHARLOTTETOWN, où les pères de la Confédération se sont réunis en 1864, se situe à l'embouchure de la Hillsborough.

En raison du relief plat de l'île, la Hillsborough représente, sur la majeure partie de son cours, un estuaire soumis à l'influence des marées, presque exempt de courants. Ses vastes marais salés servent de riches aires de reproduction à des milliers d'oiseaux de mer, et à des mammifères marins et terrestres. Désignée en 1997, elle fait maintenant partie du RÉSEAU DES RIVIÈRES DU PATRIMOINE CANADIEN.