Roberts, John

John (Peter Lee) Roberts. Administrateur, conseiller culturel (Sydney, Australie, 21 octobre 1930, naturalisé canadien 1961). M.A. études canadiennes (Carleton) 1988. Après des études de piano au New South Wales State Cons.
John (Peter Lee) Roberts. Administrateur, conseiller culturel (Sydney, Australie, 21 octobre 1930, naturalisé canadien 1961). M.A. études canadiennes (Carleton) 1988. Après des études de piano au New South Wales State Cons.


Roberts, John

John (Peter Lee) Roberts. Administrateur, conseiller culturel (Sydney, Australie, 21 octobre 1930, naturalisé canadien 1961). M.A. études canadiennes (Carleton) 1988. Après des études de piano au New South Wales State Cons. of Music à Sydney, et de chant à Londres, il se fixa au Canada en 1955 et entra à la SRC à titre de producteur d'émissions musicales à Winnipeg (1955-57). Il devint ensuite successivement organisateur de programmes (1957-65), superviseur de la musique à la radio de Toronto (1965-71), chef des émissions musicales et de variétés de la division des services anglais (1971-75) et conseiller spécial au développement de la musique et des arts (1976-77). À la SRC, il organisa ou restructura les concours pour jeunes compositeurs, chorales d'amateurs et interprètes et augmenta le nombre des commandes aux compositeurs canadiens. En établissant une division de l'enregistrement, il officialisa l'entrée du réseau de la radio anglophone dans le domaine de l'enregistrement de musique sérieuse. Il créa les festivals annuels de la SRC dans des grandes villes à travers le Canada et fit le nécessaire pour qu'un plus grand nombre d'enregistrements radiophoniques de la SRC deviennent accessibles au public. À son instigation (et parfois conjointement avec ses collègues), Igor Stravinsky, Michael Tippett, Joan Sutherland, Pierre Boulez, Hermann Scherchen et d'autres se produisirent à la SRC à Toronto. À cette époque, la SRC s'impliqua aussi dans des projets de coopération en association avec d'autres agences et départements gouvernementaux, coïncidant avec une réduction du nombre de ses ensembles musicaux et du nombre de ses productions en studio. À titre de responsable de la musique à la SRC, Roberts fut membre du jury du Concours international de piano Beethoven (Bruxelles, 1970) et fut délégué à la Tribune internationale des compositeurs (Paris, 1969, 1971). Il poursuivit la politique d'échanges de programmes entre la SRC et d'autres organismes de radiodiffusion.

Alors qu'il était prés. du Conseil canadien de la musique (1968-71, 1975-77), les Cahiers canadiens de musique furent publiés (1970-76) et Musicanada, auparavant l'organe maison du Centre de musique canadienne, recommença à paraître (1976). Un système de remise de prix de musique par le conseil fut établi, et son programme de conférences sur des « thèmes » à grande échelle fut développé. Prés. du Centre MC (1971-73), il en fut le dir. général (1977-81). L'étiquette de disques Centredisques fut aussi fondée durant son mandat.

Roberts fut le premier prés. de la section de la radio et des enregistrements commerciaux du Centre international de la musique (IMZ), Vienne (1969-70), une association de représentants d'organismes de radiodiffusion, de cinéma, d'opéra et autres. En 1973, il fut le premier Canadien élu au bureau du Conseil international de la musique, devenant vice-prés. (1975-76) puis prés. (1978-79). Lorsque le Canada fut l'hôte de la 16e Assemblée générale du CIM en 1975, il fut l'organisateur en chef d'une manifestation parallèle, la première Semaine mondiale de la musique. Roberts a aussi oeuvré comme organisateur (1975-77) et prés. (1975-83) de la Journée internationale de la musique (1er octobre), prés. des Arts dans l'environnement humain (Habitat, 1976, Vancouver), et vice-prés. de l'Institut international de la musique, de la danse et du théâtre dans le média audio-visuel, Vienne (1976). Roberts a été membre du bureau de plusieurs autres organismes, notamment la Commission canadienne pour l'Unesco, la CCA, l'EMC, la Fondation Glenn-Gould (prés. fondateur, 1984 -), les JMC (prés., 1980-83), le Concours international Bach de piano 1985, lONJ et le Toronto International Festival (1984). Il fut conseiller spécial auprès du prés. du CRTC (1981-83) puis conseiller cadre, développement culturel, au siège social de la SRC à Ottawa (1983-87). Il fut nommé doyen de la faculté des beaux-arts de l'Université de Calgary en 1987. Une de ses réalisations dans le cadre de cette fonction fut de fonder l'étiquette de disques Unical.

En plus de l'enregistrement sonore, Roberts s'est intéressé à la politique culturelle et à la relation entre les arts et les médias électroniques. Travailleur acharné et promoteur articulé et efficace de la musique, il a réussi à procurer des avantages importants aux compositeurs et interprètes canadiens, tant au pays qu'à l'étranger, grâce à ses postes de dirigeant et à son talent d'organisateur. En 1972, la LCComp lui décerna un prix spécial pour services rendus à la musique canadienne. Il fut nommé membre de l'Ordre du Canada en 1981 et reçut la même année la Croix d'honneur des arts et sciences de l'Autriche.


Lecture supplémentaire

  • Champagne, Jane. 'The CBC's resident promoter of music,' CanComp, 70, May 1972

    Winters, Kenneth. 'Awarding commissions ''fascinating and harrowing'',' MSc, 266, Jul-Aug 1972