Roblin

Roblin, ville du Man.; pop. 1774 (recens. 2011), 1672 (recens. 2006); const. en tant que village en 1913, puis en tant que ville en 1963. Elle est située près du lac Goose, à 400 km au nord-ouest de Winnipeg, près de la frontière entre le Manitoba et la Saskatchewan.

Roblin, ville du Man.; pop. 1774 (recens. 2011), 1672 (recens. 2006); const. en tant que village en 1913, puis en tant que ville en 1963. Elle est située près du lac Goose, à 400 km au nord-ouest de Winnipeg, près de la frontière entre le Manitoba et la Saskatchewan. Les éleveurs de bétail et les producteurs de céréales commencent à s'y installer dans les années 1880. Les arpenteurs du CN optent pour l'emplacement de la ville et des lots sont vendus aux enchères après l'arrivée du premier train en provenance de Dauphin, au Manitoba, en 1903.

Roblin, sir Rodmond Palen
Sous l'administration de Roblin, le gouvernement du Manitoba met en place un réseau téléphonique gouvernemental efficace et crée la premi\u00e8re commission sur les entreprises de services publics au Canada (avec la permission des Provincial Archives of Manitoba/N-10863).

Nommée à l'origine Goose Lake, la communauté est rebaptisée en l'honneur du premier ministre du Manitoba, sir Rodmond Palen Roblin. La coupe du bois et la production laitière s'ajoutent aux activiétés économiques des débuts. Dans les années 20, les fermiers de la région bâtissent l'un des premiers élévateurs à grains coopératif du Manitoba, ce qui suscite un intense mouvement coopératif à Roblin. La croissance économique est faible jusqu'à la Deuxième Guerre mondiale, qui engendre une augmentation de la demande pour les produits du bois tirés du mont Duck et d'autres réserves voisines. Aujourd'hui, l'économie de Roblin est basée sur les services, le tourisme et la transformation du bois et des produits agricoles.