Roy Herbert Thomson, baron Thomson de Fleet

Roy Herbert Thomson, baron Thomson de Fleet, magnat de la presse (Toronto, 5 juin 1894 -- Londres, 4 août 1976). Fils d'un barbier de Toronto, il ne semble guère prédestiné à la richesse et à la célébrité avant d'atteindre la quarantaine.


Roy Herbert Thomson, baron Thomson de Fleet, magnat de la presse (Toronto, 5 juin 1894 -- Londres, 4 août 1976). Fils d'un barbier de Toronto, il ne semble guère prédestiné à la richesse et à la célébrité avant d'atteindre la quarantaine. Il sort alors de l'ombre en tant que propriétaire de petites stations de radio et de journaux du Nord de l'Ontario. Il continue sur sa lancée en mettant la main sur des centaines de journaux aux États-Unis, au Canada et dans le Commonwealth, y compris le Scotsman of Edinburgh (sa première grande prise de contrôle) et les journaux londoniens The Times et le Sunday Times. Il manifeste bien peu d'intérêt pour le charme, la tradition et l'importance démocratique des journaux, qu'il dirige avec la même avidité et le même contrôle de la qualité qu'il applique dans ses autres entreprises (magazines, agences de voyages, stations de télévision), caractéristiques qui font sa notoriété. Peu raffiné dans ses manières et sa conduite, il se comporte comme un fils de l'Empire britannique à l'affût, convoitant le prestige en Angleterre, tandis qu'au Canada, il se limite à n'acquérir que de petits journaux sans prestige et sans concurrents. Selon les critères internationaux, il est déjà très riche lorsque, à la fin de sa carrière, il diversifie ses activités en se lançant dans l'exploration pétrolière. Il est nommé pair du royaume en 1963.


Lecture supplémentaire

  • R. Braddon, Roy Thomson of Fleet Street (1965); R.H. Thomson, After I Was Sixty (1975).

Liens externes