Collège royal canadien des organistes/Royal Canadian College of Organists

Collège royal canadien des organistes/Royal Canadian College of Organists.

Collège royal canadien des organistes/Royal Canadian College of Organists

Collège royal canadien des organistes/Royal Canadian College of Organists. Association nationale des organistes et musiciens d'église au Canada, fondée en 1909 sous le nom de Canadian Guild of Organists, rebaptisée Canadian College of Organists (Collège canadien des organistes) en 1920 et dotée du qualificatif « royal » en 1959 (bien que le nom ne soit pas changé officiellement avant 1980). La permanence du CRCO est à Toronto. En 1990, il compte 1455 membres.

Organisation

Le CRCO est ouvert aux organistes, aux chefs de chœurs et à tous ceux qui appuient les objectifs suivants :

a) Promouvoir l'établissement de normes de qualité élevées dans la pratique de l'orgue, la direction chorale, l'interprétation et la composition de musique d'église.

b) Faire subir des examens d'orgue, de direction chorale, de matières théoriques et de connaissances générales en musique; décerner des diplômes aux membres du collège qui réussissent à de tels examens.

c) Encourager la tenue de récitals d'orgue et autres manifestations musicales publiques; donner aux membres l'occasion de débattre des sujets de nature musicale.

d) Accroître la compréhension et l'intérêt des musiciens d'église, des autorités ecclésiastiques et du public en général envers les questions relatives à la musique d'église.

Le collège est dirigé par un conseil national élu comprenant un président et un exécutif.

Il est divisé en 31 centres locaux, chacun étant doté de son propre exécutif. Les centres peuvent diriger leurs propres projets, comme l'Organ Resource Centre de la section d'Edmonton, par exemple, ou les cours servant de complément à l'enseignement universitaire que met sur pied le centre d'Ottawa en 1985, en relation avec l'Université Carleton. En 1990, six centres offrent de tels cours : Edmonton, Kingston, London, Ottawa, Toronto et Windsor. Des assemblées ont lieu chaque année.

Sans être un organisme à vocation pédagogique, le CRCO tient des examens qui offrent des certificats en participation aux offices religieux et en formation chorale ainsi que des diplômes pour les niveaux de Fellow (F.C.R.C.O., F.C.C.O. avant 1959), d'Associate (A.C.R.C.O., A.C.C.O. avant 1959) et de Colleague (C.R.C.C.O., après 1987). Le CRCO offre aussi un diplôme professionnel en direction chorale. Le diplôme de Fellow h.c. est aussi décerné. Le CRCO accorde des bourses d'études à la mémoire de Healey Willan, Eric Rollinson, Charles Peaker, John Sidgwick et d'autres personnalités chaque année, et offre aux membres et étudiants divers matériaux pédagogiques, des ateliers, des récitals et des visites d'orgues.

Le CRCO réunit ainsi les fonctions remplies dans d'autres pays par des associations distinctes, comme le Royal College of Organists, la Royal School of Church Music et l'Organ Club en Grande-Bretagne, en même temps qu'il constitue une organisation professionnelle pour les musiciens d'église et qu'il fait office de médiateur pour ses membres. Il stimule aussi l'intérêt des jeunes musiciens par la formation de groupes d'étudiants, la constitution de bourses d'études pour des leçons d'orgue destinées aux jeunes pianistes et l'organisation de concours d'interprétation et de composition. Un service de placement national contribue au développement de l'activité musicale paroissiale. Les archives du collège sont conservées à ses bureaux de Toronto. Le CRCO est membre de la CCA.

Historique

Après les tentatives d'organistes, au 19e siècle, en vue de former une association professionnelle, le premier geste concret pour constituer l'actuel CRCO est posé le 27 octobre 1909, lorsqu'un groupe de huit musiciens, réunis au conservatoire de musique à Brantford (Ont.) adopte une résolution reconnaissant « l'importance d'établir au Canada un collège d'organistes semblable à celui d'Angleterre » (Daily Expositor, Brantford, 28 octobre 1909). Ce vœu se réalise en décembre 1909 avec la fondation de la Canadian Guild of Organists, avec Albert Ham comme président et Frederick C. Thomas, de Brantford, comme secrétaire. Ce dernier dessine l'écusson de l'organisme, toujours en usage. Au moment du premier congrès, tenu à Toronto en 1911, le collège compte des adhérents dans les neuf provinces du pays sauf deux : le Nouveau-Brunswick et l'Île-du-Prince-Édouard. Un système d'examens est alors établi selon le modèle de celui du RCO en Grande-Bretagne. Alfred Whitehead est le premier à devenir, par examen, Fellow de la guilde et Charles Duff en est le premier Associate.

Avec l'adoption du nom Canadian College of Organists en 1920, le collège intègre les membres canadiens de l'American Guild of Organists. Même si l'organisme ne compte que 245 membres répartis dans huit centres en 1939, il connaît dans les années suivantes une expansion régulière. À son 50e anniversaire en 1959, il compte 1300 membres dans 32 centres.

L'une des réalisations les plus importantes du collège est la création du British Organ Restoration Fund (1943-1952), pour la restauration des orgues de Grande-Bretagne, qui est présidé par Healey Willan. Une somme dépassant 30 000 $ est ainsi recueillie afin de permettre l'installation d'un nouvel orgue à la cathédrale de Coventry. Un fonds en vue de la construction d'un centre administratif (Headquarters Building Fund) est créé en 1954.

Depuis 1959, le CRCO s'applique à trouver des solutions aux problèmes particuliers posés au Canada par la pratique de la musique d'église. Ses congrès sont tenus à divers endroits (par exemple, Vancouver en 1969, Halifax en 1973, Montréal en 1985); les présidents visitent les centres dans tout le pays; le système d'examens est révisé de façon à mieux s'adapter aux conditions de la musique d'église au Canada. On mène une étude à l'échelle nationale sur la vie professionnelle des musiciens d'église (1974-1976) et on continue d'attribuer des octrois pour des projets spéciaux afin de stimuler le développement de centres locaux. Des mesures sont prises pour mettre sur pied un programme et un système d'examens en français et répondre ainsi aux besoins particuliers des paroisses catholiques romaines du Québec, champ d'action jusque-là ignoré par un groupement créé d'après les modèles britannique et américain. Avec des centres importants et actifs à Ottawa et Montréal, le collège commence, en 1990, à offrir des publications et examens dans les deux langues officielles.

Le collège intensifie ses relations internationales. Il présente le Congrès international des organistes à London (1957), à Toronto, à Ottawa, à Montréal et de nouveau à London (1967) et à Montréal (1993).

Publications

La Bibliothèque nationale du Canada conserve un exemplaire de The Canadian Guild of Organists' Journal (vol. V, décembre 1916) qui est publié deux fois l'an. Depuis 1923 environ, le collège publie par intermittence des bulletins d'information et de liaison. Un répertoire annuel, publié pour la première fois en 1939 et comprenant les noms des membres, les règlements des examens et un échantillon des questions qu'on y pose, de même que la RCCO Newsletter, publiée à partir de 1968, sont fusionnés pour devenir le RCCO Quarterly (1973-1978). Lorsque le Quarterly disparaît, le collège lance le Yearbook (1978 -), puis le Digest (1980-1982), et un bulletin intitulé Stretto (1980-1982) puis Newsletter (1983 -). Dans les années 1990, le CRCO publie le périodique Bouches et anches/Pipelines, suivi de Orgue Canada/Organ Canada (1997 -). Le CRCO publie aussi séparément des rapports sur l'acoustique des églises et la normalisation des consoles, de même qu'un document particulièrement important pour le collège en tant qu'association professionnelle : The Employment of a Church Musician : A Guide for Canadian Churches (1985). L'organisme publie également une biographie de Healey Willan (1979), Technique for Choirs par John Cook (1960, réimpr. 1985), ainsi que Let's Commission a Work! de William Wright (1985). Les activités du collège font l'objet de chroniques dans Musical Canada (1921-1933), le mensuel The Diapason aux É.-U. (1933-1968), l'organe officiel de l'American Guild of Organists, Music (1967-1978) et The American Organist (1979 -). Ce dernier périodique est publié conjointement par le CRCO et l'AGO et sert de publication officielle aux deux organismes.