St. Andrews (N.-B.)

St. Andrews, ville du N.-B.; pop. 1889 (recens. 2011), 1798 (recens. 2006); const. en 1903. St. Andrews est située à l'embouchure de la RIVIÈRE SAINTE-CROIX, dans le Sud-Ouest du Nouveau-Brunswick.

St. Andrews, ville du N.-B.; pop. 1889 (recens. 2011), 1798 (recens. 2006); const. en 1903. St. Andrews est située à l'embouchure de la RIVIÈRE SAINTE-CROIX, dans le Sud-Ouest du Nouveau-Brunswick. Ses premiers habitants auraient été les Passamaquoddys, qui avaient des camps de chasse saisonniers à cet endroit. Dans les années 1760, quelques colons de Nouvelle-Angleterre y sont déjà établis. Toutefois, ce n'est qu'au cours des derniers mois de la GUERRE DE L'INDÉPENDANCE AMÉRICAINE qu'un nombre important de réfugiés civils LOYALISTES changent le statut de la ville.

En octobre 1783, à l'arrivée de la Penobscot Association, comme on les appelait, la ville de St. Andrews est officiellement fondée. Elle demeure pendant près de 50 ans le principal port d'embarquement pour le commerce lucratif avec les Antilles, mais en 1850 une stagnation économique touche la région depuis un certain temps. À la fin du XIXe siècle, St. Andrews revit grâce au nombre sans cesse croissant de touristes en provenance de la Nouvelle-Angleterre et du centre du Canada. Communément appelée St. Andrews-sur-mer, la ville garde un attrait touristique très populaire en Amérique du Nord en raison de son architecture historique, de son port pittoresque et d'un centre algonquin de villégiature exceptionnel.