Saint-Charles-sur-Richelieu

Comme beaucoup d'autres villages de la région du Bas-Richelieu, Saint-Charles connaît un déclin dans la deuxième moitié du XIXe siècle. À la fin du siècle, l'une des activités du village est le transport de l'avoine jusqu'à New York pour nourrir les chevaux de tramway.
Comme beaucoup d'autres villages de la région du Bas-Richelieu, Saint-Charles connaît un déclin dans la deuxième moitié du XIXe siècle. À la fin du siècle, l'une des activités du village est le transport de l'avoine jusqu'à New York pour nourrir les chevaux de tramway.



Saint-Charles-sur-Richelieu

 Saint-Charles-sur-Richelieu, village du Qc; pop. 1742 (recens. 2006), 1736 (recens. 2001); const. en 1924. Saint-Charles-sur-Richelieu est situé sur les bords de la rivière RICHELIEU, au 25 km nord-ouest de SAINT-HYACINTHE. Ce village est construit sur des terres appartenant à la seigneurie de Saint-Charles (concédée en 1698). Au début du XIXe siècle, il est prospère grâce au commerce lié au transport fluvial. Il joue un rôle important dans les RÉBELLIONS DE 1837 : l'Assemblée des Six Comtés y voit le jour le 23 octobre (voir BATAILLE DE SAINT-CHARLES).

Comme beaucoup d'autres villages de la région du Bas-Richelieu, Saint-Charles connaît un déclin dans la deuxième moitié du XIXe siècle. À la fin du siècle, l'une des activités du village est le transport de l'avoine jusqu'à New York pour nourrir les chevaux de tramway. Au XXe siècle, le village reste à l'écart des principaux réseaux ferroviaires et routiers, de sorte que l'industrie laitière domine l'économie régionale.