Saint-Honoré

Communauté de type rural, Saint-Honoré est surtout connue pour son école de pilotage, le Centre québécois de formation aéronautique du Cégep de Chicoutimi, et pour Niobec inc., un des principaux producteurs mondiaux de NIOBIUM, un minerai utilisé pour la fabrication d'alliages d'acier.


Saint-Honoré

 Saint-Honoré, municipalité du Québec; pop. 4727 (recens. 2006), 4752 (recens. 2001); const. en 1972. Saint-Honoré est située à environ 10 km au nord-est de Chicoutimi. La première tentative de colonisation, qui remonte aux années 1870, n'a pas réussi. Une seconde tentative au début du XX<sup>e</sup> siècle a mené à la constitution de Saint-Honoré en municipalité en 1914. En 1953, elle était divisée en deux entités autonomes (village et paroisse) qui se sont regroupées en 1972.

Communauté de type rural, Saint-Honoré est surtout connue pour son école de pilotage, le Centre québécois de formation aéronautique du Cégep de Chicoutimi, et pour Niobec inc., un des principaux producteurs mondiaux de NIOBIUM, un minerai utilisé pour la fabrication d'alliages d'acier. Les activités minières souterraines de Niobec ont commencé en 1974. La société a construit sa propre usine de concentration de ferroniobium en 1994; elle est le principal employeur de Saint-Honoré. L'école de pilotage, la seule du genre au Québec, a été établie en 1968 à l'aéroport de Saint-Honoré, construit en 1942 comme centre de formation de pilotes provenant de tout le Commonwealth britannique, au cours de la Deuxième Guerre mondiale. L'aéroport est aussi un centre important de lutte contre les feux de forêt et les insectes qui s'attaquent aux zones forestières du Québec.

Le parc des Monts Valin, situé à proximité, et les deux affluents de la rivière Saguenay, la Shipshaw et la Valin, situés aux limites est et ouest de la municipalité, sont des sites très fréquentés de pêche sportive et de d'autres activités de plein air.