Bécasseau et chevalier

Les bécasseaux et les chevaliers nichent dans les régions septentrionales de l'hémisphère Nord. Après la nidification, ils entreprennent de longues MIGRATIONS afin de se diriger vers l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud pour y passer la saison hivernale.

Chevalier grivelé
De toutes les esp\u00e8ces de chevaliers, le Chevalier grivelé est le plus répandu, nichant dans tout le Sud du Canada (oeuvre de Claire Tremblay).

Bécasseau et chevalier

Noms communs donnés aux oiseaux de rivage de la famille des Scolopacidés, dans laquelle on retrouve les bécasseaux, les chevaliers, les BÉCASSINES, les tourne-pierres, les BÉCASSES, les courlis (voir ANIMAUX EN VOIE DE DISPARITION), et les barges. Les bécasseaux et les chevaliers ont récemment été répartis en deux tribus distinctes : les Tringini (18 espèces) et les Calidridini (24 espèces).

Répartition

Les bécasseaux et les chevaliers nichent dans les régions septentrionales de l'hémisphère Nord. Après la nidification, ils entreprennent de longues MIGRATIONS afin de se diriger vers l'Australie, la Nouvelle-Zélande, l'Asie, l'Afrique et l'Amérique du Sud pour y passer la saison hivernale. Parmi les espèces souvent observées au Canada, on retrouve le Chevalier grivelé (Actitis macularia, le Chevalier solitaire (T. solitaria), le Bécasseau semipalmé (Calidris pusilla), le Bécasseau à croupion blanc (C. fuscicollis), le Bécasseau à poitrine cendrée (C. melanotos) et le Bécasseau variable (C. alpina).

Description

On distingue les Scolopacidés des PLUVIERS à leur bec proportionnellement plus long et plus mince; à leurs longues pattes; à leur doigt postérieur, absent chez le Bécasseau sanderling (C. alba); et à leur plumage leur permettant de se fondre dans leur environnement. Leur poids varie de 21 g chez le Bécasseau minuscule (C. minutilla) à 200 g chez le Bécasseau de l'Anadyr (C. tenuirostris). Les cris mélodieux les bécasseaux leur ont valu, le nom familier de peeps chez les anglophones de l'Amérique du Nord anglophone.

Comportement

Après la saison de reproduction, ils forment des bandes d'oiseaux parmi lesquelles on trouve une ou plusieurs espèces. En vol, la précision avec laquelle ces bandes d'oiseaux tournent et virevoltent est remarquable. L'éclat lumineux que produit alors l'alternance de leur ventre blanc et de leur dos gris semble confondre les OISEAUX DE PROIE, qui ont ainsi de la difficulté à isoler un individu pour l'attaquer.

Nidification

Les comportements liés à la reproduction sont fort diversifiés chez les Scolopacidés, une diversité plus grande que chez bien d'autres groupes d'oiseaux. La majorité des Scolopacidés sont monogames et ont une ou deux couvées par saison. Certaines espèces, dont le Bécasseau variable, sont polyandres, c'est-à-dire que différents mâles incubent les couvées successives d'une seule femelle. D'autres espèces, dont le Bécasseau à croupion blanc, sont polygames, c'est-à-dire qu'un mâle s'accouple avec plus d'une femelle. Chez la plupart des espèces, une couvée compte généralement quatre oeufs (de deux à cinq).

L'incubation dure de 18 à 32 jours selon l'espèce. Les jeunes quittent le nid peu de temps après l'éclosion. À l'instar des pluviers, les Scolopacidés veillent sur leurs petits et utilisent souvent des manoeuvres de diversion pour attirer les prédateurs loin des oeufs ou des oisillons.


En savoir plus

Liens externes