SCTV

La série télévisée SCTV, dont le sigle correspond à « Second City television station », une station imaginaire, a été écrite et jouée principalement par des artistes canadiens de 1976 à 1983 et diffusée aux États-Unis et au Canada.

SCTV

La série télévisée SCTV, dont le sigle correspond à « Second City television station », une station imaginaire, a été écrite et jouée principalement par des artistes canadiens de 1976 à 1983 et diffusée aux États-Unis et au Canada. Elle a produit 72 émissions d'une demi-heure, 42 émissions de 90 minutes et 18 émissions de 45 minutes. Elle a été mise 13 fois en nomination aux Emmy Awards et a reçu deux prix Emmy pour le meilleur script. Elle a été mise en nomination trois fois par l'Alliance canadienne des artistes du cinéma, de la télévision et de la radio, et a reçu deux prix. Elle est reprise dans toute l'Amérique du Nord et dans le monde.

On peut retrouver les origines de cette remarquable satire des médias dans l'original Second City, un cabaret où l'on présente des comédies, qui ouvre à Chicago en 1959 et est racheté, en 1985, par le Canadien Andrew Alexander, un promoteur de l'industrie du spectacle. En 1973, ce Torontois achète les droits canadiens de Second City à son créateur de Chicago pour un dollar. La première représentation a lieu en février 1974 au Old Firehall au centre-ville de Toronto. Devenue rapidement une institution théâtrale respectée de cette ville, SCTV est produite ailleurs que sur scène.

En 1976, Alexander et son partenaire Len Stuart se lancent dans la production d'une émission télévisée d'une demi-heure, d'abord produite et mise à l'antenne par le réseau Global Television (voir GLOBAL COMMUNICATIONS LIMITED), qui obtient de bonnes cotes d'écoute et une excellente réponse de la critique. De 1977 à 1981, produite conjointement par Old Firehall TV Productions Ltd. et Allarcom Ltd. (voir ALLARD, Charles), SCTV est d'abord enregistrée à Edmonton, puis de nouveau à Toronto. Elle est diffusée aux États-Unis et au Canada. Elle est ensuite produite par la télévision anglaise de la Société Radio-Canada et finalement par la NBC. La majorité des artistes participent aussi à l'écriture de son superbe contenu comique et satirique. On retrouve parmi ces artistes Andrea Martin, Eugene Levy, John CANDY, Joe FLAHERTY, Catherine O'HARA, Dave THOMAS, Rick Moranis et, le dernier arrivé, Martin SHORT. Tous, sauf Martin et Flaherty, sont nés au Canada.

Moranis et Thomas quittent rapidement SCTV pour se consacrer à leur imitation de deux « habitants » canadiens, les frères McKenzie, qui leur vaut un succès phénoménal. D'autres artistes quittent cette émission, puis y reviennent au cours de sa brève existence. Ils connaissent pour la plupart le succès dans des films tournés à Hollywood (J. Candy joue dans environ deux douzaines de films) et dans des comédies américaines à la télévision, à la fois pour le réseau régulier et les réseaux spécialisés payants. Plusieurs des personnages (Edith Prickly, Guy Caballero et Ed Grimley) et des imitations des artistes de SCTV sont entrés dans la tradition télévisuelle internationale.

En 1996, Dave Thomas, un des membres originaux de l'émission, écrit SCTV - Behind the Scenes, un aperçu perspicace et charmant de cette extraordinaire série télévisée. Ce livre, rempli de photographies et d'entrevues sérieuses avec toutes les vedettes de l'émission, permet au lecteur de revivre la magie de ces années. Comme le mentionne Rick Moranis dans le livre : « Je pense que tout le monde qui a participé à l'émission s'entend pour dire que la période qui a entouré la création de SCTV fut l'une des plus créatives pour chacun. Ce qu'il y a d'ironique, c'est que nous avons peut-être fait notre meilleur travail au début de nos carrières ». À cela, l'écrivain et comédien Joe Flaherty ajoute : « Une chance pareille ne se représentera jamais ».