Lareau, Sébastien

La saison 1999 est pour Sébastien Lareau l'une des plus mémorables qu'ait jamais connue un joueur de tennis professionnel canadien.

Lareau et Nestor
Sébastien Lareau et Daniel Nestor aux Jeux Olympiques de Sydney de 2000. Lareau (dessus) se prépare \u00e0 renvoyer la balle pendant que son coéquipier, Daniel Nestor, le regarde pendant l'épreuve masculine de tennis en double. Le tandem bat le tandem australien, Todd Woodbridge et Mark Woodforde, et remporte l'or. C'est la premi\u00e8re médaille olympique canadienne en tennis (photo de Ryan Remiorz; avec la permission des archives de la Presse canadienne).

Lareau, Sébastien

 Sébastien Lareau, joueur de tennis (Montréal, Québec, 27 avril 1973). Sébastien Lareau est considéré comme l'un des meilleurs joueurs de double du monde. Dès l'âge de cinq ans, il commence à jouer au tennis, marchant sur les traces de ses parents qui le pratiquent comme loisir. En 1990, il est propulsé sur la scène internationale avec son partenaire Sébastien LeBlanc lorsqu'ils deviennent champions juniors en double à Wimbledon. Depuis qu'il est devenu joueur professionnel en 1991, il jouit d'une carrière fructueuse, ayant gagné plus de 2,8 millions de dollars US, la majeure partie en doubles.

La saison 1999 est pour Sébastien Lareau l'une des plus mémorables qu'ait jamais connue un joueur de tennis professionnel canadien. S'associant à trois partenaires différents au cours de l'année, il gagne sept tournois, dont les Internationaux des États-Unis et devient le premier Canadien à remporter le Grand chelem. Lui et l'Américain Alex O'Brien battent les Indiens Mahesh Bhupathi et Leander Paes en finale des Internationaux des États-Unis. Ils gagnent aussi les tournois à Londres et à Paris et terminent la saison à Hartford, aux États-Unis, en remportant le championnat mondial en double. En outre, Lareau fait équipe avec Daniel NESTOR (qui gagnera avec lui la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2000) avec qui il remporte la victoire à Sydney, en Australie et à Shanghai, ainsi qu'avec l'Américain Justin Gimelstob avec qui il sort vainqueur à Washington, D.C. Un an plus tard, il gagne trois autres tournois, dont l'épreuve olympique. Par ailleurs, lui et Nestor font partie des quelques Canadiens qui ont gagné à une importante épreuve professionnelle dans leur propre pays, en l'occurrence le tournoi du Masters du Canada à Toronto. En 2000, à Sydney, ils défont les favoris des États-Unis Mark Woodforde et Todd Woodbridge (5-7, 6-3, 6-4, 7-6 [7-2]) pour remporter la première médaille d'or du Canada au tennis olympique. Cette victoire leur vaut la une des journaux aux quatre coins du pays. Par la suite, les rédacteurs et commentateurs sportifs canadiens nommeront le duo équipe du Canada de l'an 2000.

Durant sa carrière, Sébastien Lareau aura gagné 17 titres de doubles professionnels et réussi à se classer quatrième au monde. Bien que ses résultats soient moins éclatants dans les matchs de simples, il réussit tout de même à battre des étoiles professionnelles comme les Américains Michael Chang et Jim Courier, le Brésilien Gustavo Kuerten, l'Espagnol Alex Corretja et le Suédois Magnus Norman. À partir de 1991, il joue dans l'équipe de la COUPE DAVIS du Canada et il détient pour ces matchs des records de 17-16 dans les simples et de 12-2 dans les doubles. Après les Jeux de 2000 à Sydney, par contre, sa carrière s'enlise en raison de blessures et il doit se retirer du circuit professionnel, perdant ainsi plusieurs années qui promettaient d'être des plus lucratives. Il se retire de la compétition professionnelle en 2001 et est admis en 2005 au Temple de la renommée du tennis canadien.