Shoctor, Joseph Harvey

En 1964-1965, deux changements interviennent simultanément dans ses activités théâtrales. Il commence, avec Norman Twain, à produire du théâtre à New York et s'y adonne pendant cinq ans environ.
En 1964-1965, deux changements interviennent simultanément dans ses activités théâtrales. Il commence, avec Norman Twain, à produire du théâtre à New York et s'y adonne pendant cinq ans environ.


Joseph Shoctor
Shoctor a fondé le premier thé\u00e2tre professionnel d'Edmonton, le \u00ab Citadel \u00bb, en 1965 (avec la permission de Dwayne Brown Photography).

Shoctor, Joseph Harvey

 Joseph Harvey Shoctor, avocat, promoteur immobilier et producteur de théâtre (Edmonton, 18 août 1922 --id. 19 avril 2001). Shoctor est actif dans nombre de domaines, mais il est surtout reconnu pour sa contribution au théâtre à Edmonton. Dès 1937, il s'engage dans le théâtre amateur comme acteur, directeur, auteur et producteur pour des organisations telles que l'Edmonton Little Theatre et l'Edmonton Light Opera. Durant la Seconde Guerre mondiale, il fait partie d'un groupe qui organise des spectacles sur scène pour les troupes le long de la NORTHWEST STAGING ROUTE. Pendant ses études de droit à l'U. de l'Alberta, il se joint au Studio Theatre du département d'art lyrique de cette université. À l'été 1946, une fois diplômé et avant d'entreprendre une carrière, il se rend à Hollywood pour tenter sa chance comme comédien. Bien qu'on lui offre un essai à la Pasadena Playhouse, il décide de ne pas « crever de misère pour son art » et rentre à Edmonton. .

En 1964-1965, deux changements interviennent simultanément dans ses activités théâtrales. Il commence, avec Norman Twain, à produire du théâtre à New York et s'y adonne pendant cinq ans environ. En même temps, il fonde avec un groupe d'amis un théâtre permanent à Edmonton en rénovant un vieil édifice de l'Armée du Salut connu sous le nom The Citadel, qui devient le CITADEL THEATRE.

En tant que fondateur et producteur exécutif, Shoctor joue un rôle important dans la croissance et le développement du Citadel Theatre. Son ambition déclarée est d'en faire le centre du théâtre canadien. Ses efforts pour financer un nouveau complexe qui abriterait le Citadel lui valent le surnom de M. Citadel et la réputation d'être le solliciteur de fonds le plus convaincant de l'histoire du théâtre canadien. Il admet avoir retourné à des entreprises des dons qu'il jugeait ne pas correspondre à leur statut et à leurs ressources. En 1998, à la suite de ses efforts, il reçoit le Prix Ramon John Hnatyshyn pour le bénévolat dans les arts de la scène.

Son association initiale avec des producteurs de New York et ses tentatives de rattacher le Citadel aux grands centres internationaux du théâtre lui ont valu parfois le surnom de Broadway Joe, pas toujours affectueux.

Shoctor a été bien connu dans sa ville natale d'Edmonton pour son travail de bénévole au service d'une série de causes civiques. Entre autres hommages publics, il reçoit un doctorat honorifique en droit de l'U. de l'Alberta (1981) et est nommé membre de l'Ordre du Canada (1986). En 1989, la communauté théâtrale d'Edmonton récompense sa contribution assidue aux arts de la scène en lui décernant un Sterling Award. En 1998, une rue adjacente au Citadel Theatre est renommée Shoctor Alley en son honneur.