Shore, Howard

Howard Shore. Compositeur, chef d'orchestre, orchestrateur, saxophoniste (Toronto, 18 oct. 1946), B.Mus. (Berklee College of Music) 1969.

Shore, Howard

Howard Shore. Compositeur, chef d'orchestre, orchestrateur, saxophoniste (Toronto, 18 oct. 1946), B.Mus. (Berklee College of Music) 1969. Howard Shore étudie la composition avec John Bavicci au Berklee College of Music de Boston et, plus tard, il co-fonde le groupe rock Lighthouse, composé de Skip Prokop, Paul Hoffert, Ralph Cole, Bob McBride, Larry Smith et lui-même. Dans le groupe, Shore joue du saxophone alto et de la flûte et il compose aussi des chansons. De 1969 à 1972, Shore enregistre avec Lighthouse. Étant membre du groupe, Shore travaille aussi pour la radio et compose de la musique pour des émissions de télévision de la SRC.

Avec un petit groupe d'amis, incluant Lorne Michaels, il crée l'émission de télévision Saturday Night Live. De 1975 à 1980, Shore est directeur musical, sous l'autorité de Michaels, des cinq premières saisons de l'émission. Il compose la chanson thème de l'émission et y joue le saxophone. Les contraintes d'une émission hebdomadaire l'amènent à composer très rapidement de la musique de différents genres. Shore est donc préparé à travailler pour tous les genres de film.

Trames sonores de films

Shore compose sa première musique de film pour The Brood (v.f. La Clinique de la terreur) de David Cronenberg. Il continue à travailler étroitement avec Cronenberg et compose, dirige ou orchestre les trames sonores de presque tous les films de Cronenberg, devenant ainsi un maître dans l'art de créer l'ambiance musicale des films d'horreur.

Les débuts de sa collaboration avec Cronenberg sont importants pour l'évolution musicale de Shore. Dans ses premiers films à faible budget, tels que The Brood (v.f. La Clinique de la terreur), Scanners (v.f. Scanners) et Videodrome (v.f. Videodrome), Shore traite les trames sonores d'une « manière expérimentale, essayant différentes techniques et prenant conscience de ce qui fonctionne dans diverses situations » (www.mfiles.co.uk). Il introduit de la musique d'époque et de la musique du monde dans des trames sonores traditionnelles, ainsi que des instruments électroniques et des « samples » de musique. Dans les entrevues, Shore fait allusion à une approche instinctive de la composition développée pendant sa collaboration avec Cronenberg. L'association de Shore avec l'horreur entraîne des contrats du même genre avec d'autres directeurs, comme Silence of the Lambs (v.f. Le Silence des agneaux) et Seven (v.f. Sept).

Shore travaille pour beaucoup de films grand public pour lesquels les exigences musicales sont plus strictes. Il fait preuve d'une technique de composition polyvalente dans des films pour la famille tels que Big, Mrs. Doubtfire (v.f. Mme Doubtfire) et The Truth About Cats and Dogs (v.f. La Vérité sur les chats et les chiens). Shore fait aussi de la musique pour d'autre genres de films comme des drames (Philadelphia, v.f. Philadelphie), de la science-fiction (The Cell, v.f. La Cellule), des films pour adolescents (Crash v.f. Crash), des crimes (The Score, v.f. Le Grand Coup), et de la fantaisie (Lord of the Rings, v.f. Le Seigneur des anneaux).

Approche de Shore pour créer des trames sonores de films

Selon Shore, certains facteurs clés déterminent le choix des films dont il fait la musique. S'il s'établit une relation entre les autres collaborateurs (directeur, scénariste, distribution) et lui, Shore est enclin à se joindre au projet. S'il n'éprouve aucune réaction face au film ou que son sujet ne lui paraît pas attrayant, il n'y participe pas.

Shore commence par déterminer l'idée directrice du film afin de trouver des façons de l'instrumentaliser. Pour chaque film, Shore choisit la forme musicale et les instruments les plus appropriés. Chaque projet entraîne des défis de création musicale. Dans Philadelphia (v.f. Philadelphie), Shore doit composer à partir des chansons de Bruce Springstein, Neil Young et Peter Gabriel et d'un aria d'opéra chanté par Maria Callas. Le défi est de construire une unité musicale pour le film en créant une trame sonore qui relie ces œuvres. La contribution musicale de Shore à Philadelphia (v.f. Philadelphie) est empreinte de « tristesse, de confort et de dignité silencieuse » (www.mfiles.co.uk).

Trame sonore de Lord of the Rings (v.f. Le Seigneur des anneaux)

La trilogie Lord of the Rings (v.f. Le Seigneur des anneaux) est un énorme défi, au point que Shore se dit par moments dépassé. En l'espace d'un an, il doit créer neuf heures de musique pour le cinéma et 12 heures pour le DVD. De plus, la musique de la trilogie doit jouer un rôle beaucoup plus important que les trames sonores des films de Cronenberg. Pour la trilogie, Shore utilise la technique du « leitmotiv » wagnérien en illustrant métaphoriquement les personnages et les situations par des phrases ou des motifs musicaux - d'ailleurs, le scénario de Lord of the Rings(v.f. Le Seigneur des anneaux) de J.R.R. Tolkein est en relation avec le Ring Cycle de Wagner. Plus de 50 leitmotivs sont magnifiquement utilisés et manipulés dans la trilogie créant une unité sur des longues périodes de temps. L'énorme succès commercial de la trilogie est un immense atout pour Shore.

Musique de concert

D'autres compositions de Shore sont jouées en concert partout dans le monde, par exemple en Espagne, en Australie et au Centre national des arts du Canada. On peut entendre la musique de chambre de Shore sur Reel Life - The Private Music of Film Composers Vol. 1 chez Arabesque Record.

Reconnaissance et récompenses

En 2005, Shore reçoit deux prix Grammy pour l'album The Lord of the Rings: The Return of the King et pour la meilleure chanson de film, « Into the West », du même film. En 2002 et 2003, Shore remporte aussi des prix Grammy pour ses deux trames sonores précédentes de The Lord of the Rings (v.f. Le Seigneur des anneaux). Shore gagne des Oscars pour les première et troisième parties de la trilogie, The Fellowship of the Ring (v.f. La communauté de l'Anneau) et The Return of the King (v.f. Le Retour du Roi). De plus, il reçoit un oscar pour « Into the West ». En 2005, il remporte le Golden Globe pour meilleure trame sonore de The Aviator (v.f. L'Aviateur).

Bibliographie

Kirkland, Bruce, « Writer Combines Styles for Final Lighthouse Sound », The Music Scene, nov./déc. 1972.

Filmographie

The Aviator (v.f. L'Aviateur)

Lord of the Rings: The Return of the King (v.f. Le Seigneur des anneaux : le retour du roi)

Gangs of New York (v.f. Les Gangs de New York)

Panic Room (v.f. La Chambre forte)

Spider (v.f. Spider)

Lord of the Rings: The Two Towers (v.f. Le Seigneurs de anneaux : Les deux tours)

Jay and Silent Bob Strike Back (v.f. Jay et Bob contre-attaquent)

Lord of the Rings: The Fellowship of the Ring (v.f. Le Seigneur des anneaux : la communauté de l'anneau)

The Score (v.f. Le Grand Coup)

Camera

Esther Kahn (v.f. Esther Kahn)

High Fidelity (v.f. High Fidelity)

The Cell (v.f. La Cellule)

The Yards (v.f. Trahison)

Analyze This (v.f. Analyse-moi ça!)

Dogma (v.f. Dogme)

eXistenZ (v.f. eXistenZ)

Gloria (v.f. Gloria)

CopLand (v.f. CopLand)

The Game (v.f. Jouer avec la mort)

Before And After (v.f. Le Poids du déshonneur)

Crash (v.f. Crash)

Looking For Richard (v.f. Richards III)

Striptease (v.f. Striptease)

That Thing You Do! (v.f. Les Wonders)

The Truth About Cats &Dogs (v.f. La Vérité sur les chats et les chiens)

Moonlight & Valentino (v.f. Moonlight et Valentino)

Seven (v.f. Sept)

White Man's Burden (v.f. White Man)

Ed Wood (v.f. Ed Wood)

Nobody's Fool (v.f. Un Homme presque parfait)

The Client (v.f. Le client)

« Late Night with Conan O'Brien »

Guilty As Sin (v.f. Guilty As Sin)

M. Butterfly (v.f. M. Butterfly)

Mrs. Doubtfire (v.f. Mme Doubtfire)

Philadelphia (v.f. Philadelphie)

Sliver (v.f. Sliver)

Prelude To A Kiss (v.f. Le Baiser empoisonné)

Single White Female (v.f. Jeune femme cherche colocataire)

A Kiss Before Dying (v.f. Un baiser avant de mourir)

Naked Lunch (v.f. Le Festin nu)

The Silence Of The Lambs (v.f. Le Silence des agneaux)

« Scales of Justice »

Made in Milan

Quick Change

She-Devil (v.f. She-devil)

The Lemon Sisters

An Innocent Man (v.f. Innocent)

Signs of Life

The Local Stigmatic

Big

Dead Ringers (v.f. Faux-semblants)

Moving

Heaven

Nadine (v.f. Nadine)

Belizaire The Cajun (v.f. Belizaire The Cajun)

Fire With Fire

The Fly (v.f. La Mouche)

After Hours (v.f. After Hours)

Nothing Lasts Forever

Places In The Heart (v.f. Les Saisons du cœur)

Videodrome (v.f. Videodrome)

Scanners (v.f. Scanners)

The Brood (v.f. La Clinique de la terreur)

I Miss You, Hugs And Kisses

« Saturday Night Live »


Lecture supplémentaire

  • Kirkland, Bruce. "Writer Combines Styles for Final Lighthouse Sound," The Music Scene, Nov/Dec 1972