Siberry, Jane (Issa)

Elle forme un groupe à Toronto et enregistre son premier album éponyme en 1981. Elle signe un contrat avec la compagnie Duke Street Records qui produit No Borders Here (1984), The Speckless Sky (1985), The Walking (1987), et Bound by the Beauty (1989).


Siberry, Jane (Issa)

 Jane Siberry, auteure-compositeure-interprète (Etobicoke, Ontario, 12 août 1956). Elle apprend le piano pendant son enfance et joue du cor d'harmonie dans le groupe musical de son école secondaire. Elle se produit pour la première fois dans les cafés du campus de l'Université de Guelph, où elle prépare un diplôme en microbiologie. Son travail au bar The Chooch, à Guelph, lui sert d'inspiration pour Waitress, l'une de ses premières compositions les plus connues.

Elle forme un groupe à Toronto et enregistre son premier album éponyme en 1981. Elle signe un contrat avec la compagnie Duke Street Records qui produit No Borders Here (1984), The Speckless Sky (1985), The Walking (1987), et Bound by the Beauty (1989). Sa musique pop d'inspiration folk est ambitieuse, originale et mélodieuse, tant dans ses chansons à succès telles que Mimi on the Beach et One More Colour, que dans Ingrid and the Footman, The Life is the Red Wagon et Everything Reminds Me of My Dog, des chansons très appréciées lors de ses spectacles.

Les maigres recettes tirées des albums When I Was A Boy (1993) et Maria (1995), sur un rythme de jazz, produits sous étiquette Warner Brothers convainquent Siberry qu'il vaudrait mieux se tourner vers les maisons de production indépendantes. En 1996, elle fonde sa propre maison de production sous étiquette Sheeba Records. Misant principalement sur Internet pour informer ses fans de ses tournées et de la parution de nouveaux albums, Sheeba publie une série d'enregistrements exceptionnels, y compris Teenager, qui contient des enregistrements récents de chansons écrites par Siberry dans sa jeunesse, et l'album de Noël Child. Hush, parut en 2000, présente une interprétation unique de « Streets of Laredo » et « Ol' Man River ».

Elle pousse ses recherches jusqu'au 17e siècle pour le répertoire classique entendu sur Shushan the Place (Hymns of Earth), en 2003, avec des œuvres de Haendel, Bach et Holst dans des arrangements bucoliques écrits et orchestrés par Siberry avec Peter Kiesewalter. Après neuf ans d'activités, en mai 2005, elle ferme Sheeba en tant qu'étiquette d'enregistrement traditionnelle et la réinvente en tant que site Web virtuel offrant des auto-téléchargements de son catalogue « au-prix-que-vous-pouvez-payer ». Parmi les enregistrements récents proposés en ligne figurent « Three Queens Trilogy », qui se compose de Dragon Dreams (2009), With What Shall I Keep Warm (2010) et Meshach Dreams Back (2011). En juin 2006, dans le cadre d'une réinvention personnelle et professionnelle, l'artiste prend le nom d'Issa (prononcé « eeee-sah »), mais en décembre 2009, elle redevient Jane Siberry. En 2010, lasse de travailler dans des cabarets classiques avec leurs problèmes de public et leurs complications, elle commence à donner des concerts de salon informels pour des auditoires plus petits mais plus attentifs.