Site archéologique de Ferryland

 Les plus anciens niveaux d'occupation ont montré la présence de camps Béothuks, un groupe d'autochtones maintenant disparu de Terre-Neuve.

Un bol sgraffito provenant du North Devon et datant de la période Kirke (avec la permission de la Colony of Avalon Foundation).
Des gens dégagent le plancher de la maison de pierre d'abord habitée par les Calvert et ensuite Sir David Kirke et sa famille (avec la permission de la Colony of Avalon Foundation).
Plusieurs structures datant de la période Calvert à Ferryland, incluant la première maison (avec un foyer de pierre) construite à l'automne 1621 (avec la permission de la Colony of Avalon Foundation).
Un jeton de plomb frappé à Ferryland par Sir David Kirke dans les années 1640. Ces jetons sont les premières pièces de monnaie fabriquées en Amérique du Nord (avec la permission de la Colony of Avalon Foundation).
Pièce d'un ensemble de vaisselle glacé à l'étain portant les initiales de Sarah Kirke à l'intérieur de la base (avec la permission de la Colony of Avalon Foundation).
Calvert, George
En 1621, Calvert, premier baron Baltimore, envoie le capitaine Edward Wynne, en compagnie de 12 hommes, former une petite colonie à Ferryland, à environ 80 km au sud de St. John's (avec la permission de la Newfoundland Collection/MF-231, Centre for Newfoundland Studies Archives, Memorial University, St John's).

Site archéologique de Ferryland,

Les fouilles archéologiques au site de Ferryland, situé à environ 80 km au sud de Saint-Jean-de-Terre-Neuve, ont documenté de façon remarquable l'établissement et l'exploitation des Européens au cours des deux siècles suivant la visite de Jean Cabot en 1497.

Les plus anciens niveaux d'occupation ont montré la présence de camps Béothuks, un groupe d'autochtones maintenant disparu de Terre-Neuve. Dans les mêmes niveaux ont également été retrouvés des vestiges reliés à des pêcheurs européens venant d'Espagne, du Portugal, des provinces basques, de la Bretagne et du West Country d'Angleterre. Des pièces de céramique, de la quincaillerie de construction et les restes de quais, d'estrades et d'au moins une cuisine montrent l'importance de ce port abrité pendant la période de migration due à la pêche au cours du XVIe siècle.

Le premier établissement permanent connu à Ferryland est fondé en 1621 par le capitaine Edward Wynne au nom de Sir George Calvert, qui devient ensuite le premier Lord Baltimore. Au moins 11 structures datant du temps de Calvert à Ferryland (1621-1638) ont été mises au jour. Celles-ci incluent une forge, une pâtisserie/brasserie, un entrepôt de pierre situé face à la mer, le manoir de pierre de Lord Baltimore, plusieurs autres petites habitations, des édifices partiellement fouillés et dont l'utilité demeure inconnue, ainsi qu'un système défensif et un quai situé le long du côté sud du port. Les artéfacts datant de l'époque de Calvert incluent des céramiques provenant de plusieurs endroits de l'Europe de l'Ouest, des pipes à tabac, de la quincaillerie pour le bâtiment, des bouteilles et des verres, des plombs, des pierres à fusil et d'autres objets typiques des année 1620.

En 1637, Charles I accorde à Sir David Kirke l'île de Terre-Neuve pour la prise du Canada français par les frères Kirke en 1628-29. Kirke expulse le représentant de Calvert du manoir et s'établit avec sa famille dans ce qu'on appelle maintenant la Pool Plantation, nommée après le port intérieur qu'on appelle toujours «The Pool». Les Kirke ajoutent des entrepôts, une grange et de nombreuses habitations aux infrastructures déjà existantes. Bien que Sir David soit rappelé en Angleterre pendant le Commonwealth en 1651 et qu'il meurt en 1654, sa veuve, Lady Sara Kirke, continue d'occuper la Pool Plantation et de diriger la plus large opération marchande de pêche sur la côte anglaise. Elle se mérite le titre de première femme entrepreneuse de l'Amérique du Nord britannique.

Pendant l'occupation de Ferryland par Kirke, beaucoup de débris se sont accumulés, révélant une collection remarquable d'artéfacts datant de la moitié à la fin du XVIIe siècle. En plus des artefacts usuels, tels les pipes à tabac, la poterie domestique et la quincaillerie pour le bâtiment, on a retrouvé des pièces de monnaie, des bagues en or, des aiguilles en argent et des céramiques exotiques provenant d'aussi loin que la Birmanie et incluant les pièces d'un ensemble de vaisselle glacée. Celles-ci portaient les initiales «SK», montrant clairement qu'elles appartenaient à Sara Kirke. Un ensemble de sceaux en or, portant les armes des Kirke, ainsi que deux autres appareils, appartenaient sans doute à Sir David lui-même.

En 1696, l'endroit est détruit par l'Armée française de Plaisance et la plupart des résidents sont envoyés à Appledore dans le West Country d'Angleterre. Les trois frères Kirke, par contre, sont amenés à Plaisance où ils sont sans doute gardés pour rançon. Deux des trois frères meurent, tandis que l'autre meurt à Saint-Jean le même hiver.


En savoir plus