Sony Music Entertainment Inc

Sony Music Entertainment (Canada) Inc. (Columbia Records of Canada, 1954-76; CBS Disques Canada Ltée / CBS Records Canada Ltd., 1976-90). La Columbia Graphophone Co.

Sony Music Entertainment Inc

Sony Music Entertainment (Canada) Inc. (Columbia Records of Canada, 1954-76; CBS Disques Canada Ltée / CBS Records Canada Ltd., 1976-90). La Columbia Graphophone Co. des États-Unis établit ses premières activités au Canada avec une compagnie torontoise connue successivement sous le nom de Columbia Phonograph (1904-13), Columbia Graphophone (1914-22), Columbia Gramophone (1923-24) et de nouveau Columbia Phonograph (1925-3?). La compagnie mère (amér.) avait été créée en 1894 par la fusion de l'American Graphophone Co., manufacturière (1886-94) de gramophones - graphophones - et d'enregistrements sur cylindres, avec la Columbia Phonograph Company, manufacturière d'enregistrements sur cylindres et, après 1902, sur disques. En 1912, Columbia avait déjà établi une usine à Toronto pour le pressage de disques et l'assemblage de graphophones. En 1923, néanmoins, la compagnie mère déclara faillite pour diverses raisons, notamment un inventaire élevé difficile à contrôler et le développement rapide de la radio. L'année suivante, elle fut réorganisée sous le nom de Columbia Phonograph Co., et son exploitation canadienne fut prise en main par des financiers de Montréal qui gardèrent le siège social à Toronto et des centres de distribution à Vancouver, Winnipeg et Montréal. L'exploitation canadienne ne survécut pas à la dépression. Le contrôle de Columbia (É.-U.) passa par plusieurs mains avant d'être acquis en 1938 par CBS. En 1939, un contrat fut signé avec la maison Sparton pour la concession, le pressage et la distribution canadienne des produits Columbia. Columbia elle-même revint de nouveau au Canada en 1954, ayant d'abord son siège social à Toronto et, en 1960, à Don Mills (banlieu), où une usine de fabrication pouvait presser 100 000 disques par jour (1971-88) et offrir ce service à plusieurs étiquettes canadiennes non affiliées. Des succursales furent ouvertes finalement à Vancouver, Calgary, Montréal et près de Moncton. En 1988, Sony Corp. du Japon prit le contrôle international de CBS et le nom Sony fut adopté le 1er janvier 1991. La compagnie fut sous la direction de Bob Pampe (1954-68) et Fred Wilmot (1968-73) qui tous deux exercèrent les fonctions de vice-prés. et de dir. général. Terence M. Lund en fut le premier prés. à partir de 1973, remplacé à titre de dir. général par Arnold Gosewich, prés. du conseil d'administration de 1977 à 1980. Par la suite, la direction de la compagnie fut reprise par les présidents Bernard DiMatteo (1981-89) et Paul Burger (1989 -). Columbia-CBS fut propriétaire et exploitant d'A & A Records & Tapes (1971-82); au sommet de son succès, cette chaîne de vente au détail comptait plus de 100 magasins au Canada durant cette période.

Dès ses premières années d'existence, Columbia a compté à son catalogue des artistes canadiens, tels les artistes de concert Pierre-A. Asselin, Craig Campbell, Louis Chartier, Paul Dufault, Eduardo Ferrari-Fontana, Jeanne Gordon, Émile Gour, Kathleen Parlow et Joseph Saucier. Quelques-uns enregistrèrent pour la compagnie américaine et d'autres pour le catalogue canadien-français établi après 1910 par L.-R. (Louis-Richard) Beaudry. Après l'introduction par Columbia du révolutionnaire micr. (33t.). en 1948, son catalogue international s'allongea considérablement. Dans les années qui ont suivi, le catalogue de musique classique - paru tour à tour dans les collections Masterworks et Sony Classical - a inclus Donald Bell, Liona Boyd, John Boyden, le Canadian Brass, le Canadian String Quartet, Don Garrard, Glenn Gould (en exclusivité chez Columbia), Raoul Jobin, Lois Marshall, James Milligan, Léopold Simoneau, Tafelmusik, le TS et André Turp. De 1962 à 1964, Stravinsky dirigea de nombreux enregistrements célèbres de ses oeuvres avec l'Orchestre symphonique de la SRC, les Festival Singers et d'autres artistes canadiens pour Columbia. CBS fut le distributeur international (1976-84) pour l'étiquette Aquitaine d'Eleanor Koldofsky.

Les instrumentistes québécois de folklore Henri Lacroix, Wellie Ringuette et Isidore Soucy, entre autres, enregistrèrent chez Columbia dans les années 1920, de même que les chanteurs de folklore Conrad Gauthier, Ovila Légaré et Charles Marchand. Plus tard, le catalogue de musique pop de Columbia-CBS-Sony a comporté notamment Leonard Cohen, Percy Faith, Maynard Ferguson, les Four Lads et Robert Goulet (tous pour Columbia aux É.-U.), Gerry Boulet, Céline Dion, Harmonium, Dan Hill, Monique Leyrac, Frank Marino et Mahogany Rush, Phyllis Marshall, Mashmakhan, Octobre, Offenbach, Michel Pagliaro, les Séguin, les Travellers, Gilles Valiquette et Gilles Vigneault. CBS a aussi distribué sa propre étiquette Epic (Alta Moda, Barney Bentall, Cindi Cain, Cats Can Fly, Gowan, France Joli, Mae Moore, Aldo Nova, Straight Lines et d'autres) ainsi que des enregistrements sur les étiquettes canadiennes indépendantes Anthem (voir Rush), Isba (Laymen Twaist, Mitsou, Nuance) et True North.


Lecture supplémentaire

  • RPM, special issue ('CBS Records Canada 25th Anniversary'), 22 Dec 1979