Souris à abajoues

DescriptionLes souris à abajoues ont un pelage grisâtre sur le dos et l'abdomen blanc. Leurs pattes postérieures sont plus développées que leurs pattes antérieures. Elles les utilisent toutes les quatre pour se déplacer par bond.


Souris \u00e0 abajoues flavescente

La souris à abajoues est un petit RONGEUR sauteur appartenant à la famille des Hétéromyidés. Les 75 espèces de cette famille sont adaptés aux environnements désertiques ou semi-désertiques. Trois d'entre elles vivent au Canada : la Souris à abajoues flavescente, la Souris à abajoues des pinèdes (respectivement Perognathus fasciatus et P. parvus) et le RAT-KANGOUROU d'Ord. On les trouve dans les plaines arides de l'Ouest ainsi que dans le bassin situé au centre Sud de la Colombie-Britannique entre les ROCHEUSES et la chaîne côtière.

Description

Les souris à abajoues ont un pelage grisâtre sur le dos et l'abdomen blanc. Leurs pattes postérieures sont plus développées que leurs pattes antérieures. Elles les utilisent toutes les quatre pour se déplacer par bond. La queue, presqu'aussi longue que la tête et le corps réunis, sert de point d'appui, notamment durant l'alimentation alors que l'animal adopte une posture assise caractéristique. La nourriture est transportée au terrier dans des abajoues doublées de fourrure.

La nourriture amassée permet aux souris à abajoues de survivre durant l'hiver, en alternant les périodes de sommeil et d'alimentation. Des INSECTES et des PLANTES servent de complément à leur régime principalement granivore. Les souris à abajoues sont nocturnes et peuvent survivre durant de longues périodes sans eau. L'accouplement a lieu en avril. La gestation dure de trois à quatre semaines. Il peut y avoir deux portées par année, de quatre à cinq jeunes chacune.

Relations avec les humains

La Souris à abajoues flavescente ne mesure que 10 à 14 cm de longueur, queue comprise, et est relativement rare. Elle a peu d'importance économique si ce n'est qu'elle détruit des mauvaises herbes. Par contre la Souris à abajoues des pinèdes, qui est plus grande et beaucoup plus abondante que l'espèce précédente, peut causer des dommages importants aux CULTURES céréalières.


En savoir plus

Liens externes