Spanier, Herb

Herb ou Herbie (Herbert Anthony Charles) Spanier. Trompettiste, joueur de flugelhorn, pianiste, compositeur (Cupar, près de Regina, 25 décembre 1928, décès le 13 décembre 2001, à Toronto).

Spanier, Herb

Herb ou Herbie (Herbert Anthony Charles) Spanier. Trompettiste, joueur de flugelhorn, pianiste, compositeur (Cupar, près de Regina, 25 décembre 1928, décès le 13 décembre 2001, à Toronto). Il jouait de la guitare et de l'harmonica à cinq ans, du clairon dans des corps de cadets de Regina et de la trompette à l'école secondaire. Un des premiers jazzmen bebop au Canada et une des légendes du milieu du jazz au pays, il joua avec Paul Perry (1947-1948) et avec son propre « Boptet » (1948-1949) à Regina, et travailla à Chicago (1949-1950) et Toronto (1950-1954). Il joua ensuite comme instrumentiste d'appoint pour Paul Bley à New York (1954-1955) et à Los Angeles (1958-1959), et il effectua des tournées avec les orchestres new-yorkais de Hal McIntyre et de Claude Thornhill (1955).

Musicien de jazz influent à Montréal (1956-1958, 1960-1971), il enseigna quelque temps à l'Université Sir George Williams, se produisit avec divers orchestres de danse, de club et de la SRC. Il enregistra de la musique pour des films de l'ONF et fut leader à l'émission de la SRC « Jazz en liberté » ainsi que dans des clubs comme la Tête de l'Art, le Black Bottom ou le Jazz Workshop. Il se fixa ensuite à Toronto, où il fut souvent soliste-vedette avec le Nimmons 'N' Nine Plus Six, contribuant, en 1976, au disque Atlantic Suite, qui valut un prix Juno à Nimmons. Des années 1970 jusqu'en 1997, il dirigea ses propres petits ensembles, se produisant dans divers clubs de Toronto et occasionnellement à la George's Spaghetti House, durant les années 1980. Dans les années 1990, Spanier se produisit également dans des festivals tels que le Du Maurier Saskatchewan Jazz Festival, qui lui remit son prix spécial de reconnaissance. Du nouveau matériel enregistré en 1993-1994 est juxtaposé à des enregistrements plus anciens sur les CD Anthology/1962-1993 et Anthology Vol. II - 1969-1994 (Just 55-2 et 61-2, Justin Time).

L'influence classique qui transparait dans certaines de ses compositions (par exemple It, Précis en Bleu) peuvent faire passer Spanier pour un formaliste, mais l'attrait qu'il éprouve pour l'improvisation collective en contrepoint (à la manière de Lennie Tristano) et sa propre personnalité en tant que soliste, aussi imprévisible qu'exubérante, sont bien la marque d'un esprit libre.

Discographie

Forensic Perturbations : Pall sax tén, Senensky p, Donato cb, Ranger batterie; 1972; RCI 376.

Know time : Bley piano, 1993; Just 57-2.

Le détail des enregistrements de Spanier avec le multiinstrumentiste américain David Amram (Summer Nights, Winter Rain, 1975-1976, RCA KPL-1-0169) et avec Nimmons, l'accordéoniste Gordie Flemming et Galt MacDermot figure dans Canadian Jazz Discography.

Bibliographie

Jazz in Canada.

John GILMORE, Who's Who of Jazz in Montreal: Ragtime to 1970 (Montréal 1989).

Mark Miller, The Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto, 2001).


Lecture supplémentaire

  • Jazz in Canada

    Gilmore, John. Who's Who of Jazz in Montreal: Ragtime to 1970 (Montreal 1989)

    Miller, Mark. The Miller Companion to Jazz in Canada (Toronto, 2001)