Staines, David McKenzie

David McKenzie Staines, critique littéraire, professeur d'université, rédacteur (Toronto, Ont., 8 août 1946). Il fait ses études à l'U. de Toronto (B.A., 1967) et à Harvard (M.A., 1968; Ph. D., 1973). Professeur d'anglais à l'U.

Staines, David McKenzie

David McKenzie Staines, critique littéraire, professeur d'université, rédacteur (Toronto, Ont., 8 août 1946). Il fait ses études à l'U. de Toronto (B.A., 1967) et à Harvard (M.A., 1968; Ph. D., 1973). Professeur d'anglais à l'U. d'Ottawa, il publie de nombreux ouvrages portant sur les littératures médiévale, victorienne et canadienne. Il est à l'aise aussi bien en anglais qu'en français et, à l'instar de critiques comme E.K. BROWN et Northrop FRYE, il marie le nationalisme autocritique à une érudition rigoureuse dans l'analyse et la critique de la littérature canadienne. Son ouvrage intitulé Beyond the Provinces (1995) en témoigne d'ailleurs. Il s'agit d'une étude révélatrice de grande portée sur la culture littéraire canadienne de la fin du siècle. Dans cet oeuvre, il se penche d'abord sur la mentalité coloniale dont était empreinte la littérature canadienne de la fin du XIXe siècle puis analyse les événements et les récits qui ont favorisé l'essor de la littérature canadienne pour ensuite en définir l'identité et l'orientation.

Tenu en haute estime pour ses talents de rédacteur, il dirige le Journal of Canadian Poetry depuis 1986 et la publication de la collection New Canadian Library de McClelland & Stewart depuis 1988. Il compile aussi de nombreux recueils d'essais d'importance; mentionnons The Canadian Imagination (1977), qui vise à initier un public américain à la littérature et à la critique littéraire canadiennes, ainsi qu'un recueil d'essais canadiens choisis de E.K. Brown (1977), et deux volumes de la populaire série d'analyses de l'U. d'Ottawa sur Morley CALLAGHAN (1981) et Stephen LEACOCK (1986). Une autorité en matière de légendes sur le roi Arthur, il édite Tennyson's Camelot: The Idylls of the King and its Medieval Sources (1982) et traduit The Complete Romances of Chrétien de Troyes (1990).