Dragland, Stanley Louis

Stanley Louis Dragland, critique littéraire, directeur de publications, romancier, poète (né le 2 décembre 1942 à Calgary, en Alberta).

Dragland, Stanley Louis

Stanley Louis Dragland, critique littéraire, directeur de publications, romancier, poète (né le 2 décembre 1942 à Calgary, en Alberta). Né et élevé à Calgary, Stan Dragland étudie à l'Université de l'Alberta, où il obtient un baccalauréat et une maîtrise, puis à l'Université Queen's, qui lui décerne un doctorat en 1970. Il enseigne à l'Université de l'Alberta, à la Grammar School de Sudbury (Royaume-Uni), à l'Université Western Ontario, ainsi qu'au Banff Centre Writing Studio. En 1999, après 29 années de service au département d'anglais à l'Université Western, il reçoit l'éméritat, puis s'établit à St. John's (Terre-Neuve) pour sa retraite. L'envergure de son travail, tant en matière de création que de publication, de critique et de formation d'auteurs canadiens, fait de Stan Dragland une figure de proue des lettres canadiennes.

Pendant qu'il enseigne à l'Université Western Ontario, Stan Dragland publie un certain nombre d'études critiques d'une grande perspicacité sur Duncan Campbell SCOTT, se penchant sur le lien entre son rôle de surintendant adjoint aux Affaires indiennes et les politiques raciales perceptibles dans ses « poèmes indiens » compatissants. Son ouvrage Floating Voice : Duncan Campbell Scott and the Literature of Treaty 9 (1994), caractéristique de ses écrits critiques et de sa propre démarche de création littéraire, s'intéresse à la rencontre subtile de la vie et de la littérature. Dragland aurait pu fustiger Scott pour son rôle crucial dans l'un des chapitres les plus sombres de l'histoire du pays ou encore passer la violence sous silence en mettant l'accent uniquement sur l'œuvre littéraire « humaine » de Scott au sujet des Premières nations; il s'y prend autrement : il fait valoir que Scott a remporté ses succès littéraires sur le dos des peuples autochtones canadiens. Floating Voice a remporté le Prix Gabrielle Roy 1994 (section anglophone). Stan Dragland a publié en outre un recueil d'essais sur Duncan Campbell Scott et réalisé une édition de nouvelles de Scott, In the Village of Viger and Other Stories (1973).

Stan Dragland est reconnu pour son travail considérable dans les domaines de l'édition et de la rédaction et pour avoir mis en valeur les PETITES MAISONS D'ÉDITION canadiennes. En 1975, il fonde Brick Books, maison d'édition consacrée à la poésie, pour laquelle il travaille toujours à titre d'éditeur et de directeur, et fonde en 1977 la revue littéraire Brick dont il est aussi rédacteur en chef. De 1993 à 1996, il est responsable du volet poésie chez McClelland & Stewart. Dragland publie par ailleurs un recueil de poèmes choisis de Christopher DEWDNEY (en collaboration avec Michael ONDAATJE), ainsi que deux recueils d'essais : Approaches to the Work of James REANEY (1983) et Hard-Headed and Big-Hearted: Writing Newfoundland (2006), de Stuart Pierson.

Stan Dragland écrit aussi des romans et de la poésie. Son premier livre, Wilson MacDonald's Western Tour, 1923-24 (1975), est un ouvrage critique où il rassemble avec bonheur un riche éventail de lettres, de coupures de presse et de glanures concernant le poète canadien Wilson MACDONALD. Grâce à son premier roman, Peckertracks: a Chronicle (1978), il est finaliste du Books in Canada First Novel Award de 1978. Son ouvrage Apocrypha: Further Journeys (2003), mémoires littéraires brossant un tableau de son expérience et sa vision changeante de la littérature tout au long de sa longue carrière, lui vaut en 2005 le Rogers Cable Award for Non-Fiction (prix Rogers Cable pour une œuvre non romanesque) des Newfoundland and Labrador Book Awards et, grâce à son opuscule de poésie en prose Stormy Weather: Foursomes (2005), il est finaliste du E.J. Pratt Award for Poetry (prix de poésie E. J. Pratt) de 2007.