Stephen Scobie

Stephen Scobie, poète, critique, professeur et éditeur (Carnoustie, Écosse, 31 déc. 1943).

Stephen Scobie, poète, critique, professeur et éditeur (Carnoustie, Écosse, 31 déc. 1943). Parmi ses 20 recueils de poésie, The Birken Tree (1973), The Rooms We Are (1974), A Grand Memory for Forgetting (1981), Expecting Rain (1984), Remains (1990) et Slowly into Autumn (1995) sont particulièrement caractéristiques de son oeuvre. Dans ces recueils, il utilise les vers libres pour faire de fréquentes allusions historiques et littéraires, parfois nostalgiques, à des personnes et à des lieux.

Scobie reçoit le Prix du Gouverneur général pour McAlmon's Chinese Opera (1980), une série de monologues dramatiques qui empruntent la voix de Robert McAlmon. En 1987, il publie un deuxième monologue dramatique, The Ballad of Isabel Gunn, empruntant cette fois la voix d'un personnage historique. Dans Dunino, il fait appel à l'intertextualité pour replonger dans son enfance écossaise. Le lecteur y trouvera de fréquents rappels intertextuels à l'oeuvre de Rilke, Duino Elegies. Scobie y oppose aussi le livre de George Bowering, Kerrisdale Elegies, qui consiste en une réécriture du texte de Rilke. Il collabore avec Douglas Barbour à la présentation de poésie vocale en duo, re:sounding, et écrit avec lui des traductions homolingues dans The Pirates of Pen's Chance (1981). Il est aussi cofondateur de Longspoon Press (1980-1987) avec Douglas Barbour et Shirley Neuman.

Il publie quatre monographies : Leonard Cohen (1978), What History Teaches (1984, sur bp Nichol), Sheila Watson (1984) et Alias Bob Dylan (1991). Bon nombre de ses essais sont regroupés dans Signature Event Cantext (1989). Ses écrits traduisent son intérêt pour Gertrude Stein, le cubisme, et récemment, la déconstruction. Il est Membre de la Société royale du Canada depuis 1995.

En savoir plus // Stephen Scobie