Stephenville Crossing

Stephenville Crossing, ville de la côte ouest de Terre-Neuve; pop. 1875 (recens. 2011), 1960 (recens. 2006); située à la tête de la baie de Saint-Georges sur une basse plaine inondable, entre STEPHENVILLE et ST. GEORGE.

Stephenville Crossing, ville de la côte ouest de Terre-Neuve; pop. 1875 (recens. 2011), 1960 (recens. 2006); située à la tête de la baie de Saint-Georges sur une basse plaine inondable, entre STEPHENVILLE et ST. GEORGE.

Les terres basses et planes attirent les agriculteurs qui commencent à les cultiver à la fin du XIXe siècle. La localité s'appelle alors La Grange ou The Prairie. Quand le chemin de fer passe par la région dans les années 1890, des cheminots et des bûcherons qui débitent le bois pour les traverses forment une petite communauté à l'endroit où le chemin de fer traverse une masse d'eau ouverte appelée le Gut (goulet). Peu après, une scierie, une laiterie et deux crèmeries s'établissent à cet endroit qui deviendra Stephenville Crossing.

Durant la Deuxième Guerre mondiale, la construction d'une base aérienne à Stephenville vient augmenter le nombre d'emplois (mais elle ferme en 1966). L'abandon du chemin de fer en 1988 constitue un dur coup pour la localité. Aujourd'hui, le principal employeur est un foyer pour personnes âgées. Les secteurs des services et de l'éducation procurent aussi quelques emplois.