Stikine, territoire

Entre 1839 et l'achat de l'Alaska par les États-Unis en 1867, la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON loue de la Russian American Fur Co. la partie continentale du prolongement méridional de l'Alaska.

Stikine, territoire

Entre 1839 et l'achat de l'Alaska par les États-Unis en 1867, la COMPAGNIE DE LA BAIE D'HUDSON loue de la Russian American Fur Co. la partie continentale du prolongement méridional de l'Alaska. En 1861, on trouve de l'or dans la rivière Stikine, dans le territoire britannique contigu à la région louée. On soustrait cette région de l'autorité de la Compagnie de la baie d'Hudson et on crée le territoire Stikine (ou Stickeen) le 19 juillet 1862. Ce territoire est limité à l'ouest par l'Alaska, au sud par la colonie de la COLOMBIE-BRITANNIQUE, à l'est par le 125e degré de longitude Ouest et au nord par le 62e degré de latitude Nord. Le gouverneur de la Colombie-Britannique est un administrateur territorial qui a le pouvoir de nommer des agents de la Couronne, la Cour suprême de la Colombie-Britannique est responsable des affaires civiles et criminelles, et la loi britannique est en vigueur. La Grande-Bretagne assure ainsi l'autorité britannique dans une région où il risque d'y avoir une RUÉE VERS L'OR. L'existence de ce territoire est cependant de courte durée. En juillet 1863, la majorité de son territoire est absorbé à l'intérieur d'une Colombie-Britannique agrandie. Voir aussi ÉVOLUTION TERRITORIALE.