Tangara

Plusieurs espèces ont un plumage éclatant et vivement colorés, caractérisé par des motifs très contrastés. Leur bec est généralement court et conique, et la mandibule supérieure porte une entaille, appelée aussi « dent ». Les tangaras ne sont pas vraiment reconnus comme étant de grands chanteurs.
Plusieurs espèces ont un plumage éclatant et vivement colorés, caractérisé par des motifs très contrastés. Leur bec est généralement court et conique, et la mandibule supérieure porte une entaille, appelée aussi « dent ». Les tangaras ne sont pas vraiment reconnus comme étant de grands chanteurs.


Tangara, répartition du
Tangara écarlate
Les tangaras écarlates sont les seuls tangaras connus à subir une mue saisonnière prononcée (Macmillan Illustrated Animal Encyclopedia).

Tangara

Le Tangara appartient à une famille des petits passereaux, les Thraupidés, qui compte jusqu'à 413 espèces. Cette famille a cependant déjà été considérée plutôt comme une sous-famille (les Thraupinés) à l'intérieur de la famille des Embérizidés. Les tangaras vivent uniquement en Amérique et on les retrouve principalement dans les régions tropicales. La plupart des espèces ne migrent pas et sont donc sédentaires. Les tangaras vivent dans les arbres, où ils s'alimentent d'insectes, de fruits et de fleurs.

Description

Plusieurs espèces ont un plumage éclatant et vivement colorés, caractérisé par des motifs très contrastés. Leur bec est généralement court et conique, et la mandibule supérieure porte une entaille, appelée aussi « dent ». Les tangaras ne sont pas vraiment reconnus comme étant de grands chanteurs. Leur chant ressemble à celui du Merle d'Amérique, mais en plus rauque.

Répartition

Seulement deux espèces (du genre Piranga), toutes deux migratrices, nichent dans le Sud du Canada. Une autre, le Tangara vermillon (P. rubra), est considérée comme un visiteur occasionnel dans le Sud de l'Ontario et un visiteur accidentel dans d'autres provinces. Le Tangara à tête rouge (P. ludoviciana), vivement coloré de jaune, de noir et de rouge, niche dans les forêts conifériennes de l'ouest, de la Colombie-Britannique jusqu'en Saskatchewan. Le Tangara écarlate (P. olivacea), au plumage rouge et noir, affectionne les forêts décidues du sud du pays, du Manitoba jusqu'au Nouveau-Brunswick. C'est la plus migratrice parmi les espèces de cette famille. Il s'agit aussi de la seule chez qui le mâle subit une mue saisonnière importante puisqu'il devient vert olive en hiver. Les femelles des deux espèces sont vert olive.

Nidification

Le nid est formé de brindilles grossièrement assemblées et il est construit dans un arbre, à une hauteur variant de trois à 30 m. La femelle incube les oeufs, bleu pâle tachetés de brun, durant environ deux semaines. Le mâle participe à l'élevage des petits après l'éclosion.


En savoir plus