Telgmann, Oscar

Oscar (Ferdinand) Telgmann. Chef d'orchestre, éducateur, compositeur, violoniste (Mengeringhausen, Allemagne, v. 1855 - Toronto, 30 mars 1946). Il commença à étudier la musique au Canada, quand ses parents s'établirent à Kingston, Haut-Canada (Ontario). Sa mère avait reçu une formation de pianiste.
Oscar (Ferdinand) Telgmann. Chef d'orchestre, éducateur, compositeur, violoniste (Mengeringhausen, Allemagne, v. 1855 - Toronto, 30 mars 1946). Il commença à étudier la musique au Canada, quand ses parents s'établirent à Kingston, Haut-Canada (Ontario). Sa mère avait reçu une formation de pianiste.


Telgmann, Oscar

Oscar (Ferdinand) Telgmann. Chef d'orchestre, éducateur, compositeur, violoniste (Mengeringhausen, Allemagne, v. 1855 - Toronto, 30 mars 1946). Il commença à étudier la musique au Canada, quand ses parents s'établirent à Kingston, Haut-Canada (Ontario). Sa mère avait reçu une formation de pianiste. À la mort de son père (1882), Telgmann dut, étant l'aîné, assumer la charge de ses frères et soeurs. Avec eux, tous musiciens, il forma un ensemble familial, The Telgmann Concert Party, qui effectua des tournées durant plusieurs années. En 1892, il fonda le Kingston Cons. of Music and School of Elocution, école de musique et de diction qu'il dirigea pendant plus de 25 ans avec son épouse, Alida Jackson. Avec le concours de ses élèves et des membres de sa famille, il forma en 1914 le premier Orchestre symphonique de Kingston. À titre de chef d'orchestre fondateur, il continua à diriger l'ensemble et à enseigner jusqu'à sa retraite en 1936. La plus importante composition de Telgmann est son « opéra militaire canadien », Leo, The Royal Cadet. Il a aussi écrit les opérettes The Miller and the Maid et King of Siam ainsi que des chansons, marches et autres pièces. Parmi ses oeuvres publiées, mentionnons la chanson « Our Premier » (1885, dédiée à sir John A. MacDonald et réimprimée dans le PMC, vol. III), la British Whig March (1900) et The Mascot, oeuvre dédiée à l'équipe de rugby de l'Université Queen's. Telgmann a joué un rôle clef dans le développement musical de Kingston durant plus d'un demi-siècle et plusieurs de ses enfants sont devenus des musiciens professionnels. En 1895, il avait fondé le mensuel The Canadian Music and Drama dont il était le rédacteur en chef. Seuls les deux premiers numéros ont été retracés.