Thé du Labrador

Le thé du Labrador (Ledum groenlandicum et Ledum palustre), que l'on appelle aussi lédon du Groenland ou thé velouté, est un arbuste de la famille de la bruyère (Éricacées). Il atteint jusqu'à 2 m de haut dans les SOLS acides et humides.

Thé du Labrador

Le thé du Labrador (Ledum groenlandicum et Ledum palustre), que l'on appelle aussi lédon du Groenland ou thé velouté, est un arbuste de la famille de la bruyère (Éricacées). Il atteint jusqu'à 2 m de haut dans les SOLS acides et humides. On le trouve un peu partout dans le nord du Canada et dans les tourbières dans le sud (voir TOURBE). On trouve quatre espèces du genre Ledum dans le monde entier, dont trois au Canada. L'une d'entre elles, le thé des trappeurs (L. glandulosum), est parfois employée en guise de thé. Le genre s'apparente au rhododendron et contient des composants qui peuvent être nocifs à forte concentration. En outre, certaines plantes qui lui ressemblent sont toxiques, telles que le kalmia à feuilles étroites (Kalmia angustifolia), qui a des fleurs roses.

Structure

Les feuilles du thé du Labrador, de forme elliptique, ont jusqu'à 6 cm de long, sont à bords révolutés (enroulés en dehors), et recouvertes inférieurement d'un duvet dense variant de blanchâtre à brun. Les fleurs sont blanches et groupées.

Rôle biologique

Les AUTOCHTONES et les colons utilisaient les jeunes pousses, les feuilles et les fleurs aromatiques, fraîches ou séchées, en guise de thé. Le thé doit être faible; une petite poignée de feuilles infusées dans l'eau bouillante pendant cinq minutes donne une boisson agréable. Voir aussi PLANTES, UTILISATION PAR LES AUTOCHTONES DES.


En savoir plus