The Four Lads

The Four Lads. Quatuor de chanteurs populaires des années 1950. D'abord connu sous le nom des Four Dukes, le groupe est formé à Toronto en 1947 par Jimmy Arnold (premier ténor, 4 janv. 1932 - 15 juin 2004), Bernie Toorish (ténor et arrangeur), Frank Busseri (baryton) et Connie Codarnini (basse).
The Four Lads. Quatuor de chanteurs populaires des années 1950. D'abord connu sous le nom des Four Dukes, le groupe est formé à Toronto en 1947 par Jimmy Arnold (premier ténor, 4 janv. 1932 - 15 juin 2004), Bernie Toorish (ténor et arrangeur), Frank Busseri (baryton) et Connie Codarnini (basse).


The Four Lads

The Four Lads. Quatuor de chanteurs populaires des années 1950. D'abord connu sous le nom des Four Dukes, le groupe est formé à Toronto en 1947 par Jimmy Arnold (premier ténor, 4 janv. 1932 - 15 juin 2004), Bernie Toorish (ténor et arrangeur), Frank Busseri (baryton) et Connie Codarnini (basse). Tous les quatre suivent les cours de Mgr John Ronan à la Saint Michael's Cathedral Choir School dans les années 1940. Après avoir fait leurs débuts à la radio de la SRC (1949) à l'émission « Canadian Cavalcade » d'Elwood Glover, ils se produisent pendant une trentaine de semaines au cabaret new-yorkais Le Ruban bleu, et commencent à enregistrer chez Columbia comme accompagnateurs de succès tels que « Cry » (1951) et « Little White Cloud » (1951) de Johnnie Ray ainsi que « Rain, Rain, Rain » (1954) de Frankie Laine, trois chansons arrangées par Toorish.

C'est aussi chez Columbia qu'ils enregistrent seuls leurs deux premiers succès, « The Mocking Bird » (1952) et « Istanbul » (1953). En 1959, ils ont déjà réalisé une vingtaine de 45 tours, tous caractérisés par une grande qualité vocale et une harmonisation serrée. De ce nombre, citons les succès « Skokiaan » (1954), « Standing on the Corner » (1956), « Who Needs You » (1957) et deux chansons dont la vente atteint le million d'exemplaires, « Moments to Remember » (1955) et « No, Not Much » (1956). Le groupe enregistre aussi de nombreux 33 tours chez Columbia, Kapp et Dot. En 1975, il est placé par le magazine Billboard au 167e rang des 200 interprètes sur disques les plus populaires des 30 années précédentes.

Cinq des albums de Four Lads sont certifiés or :

Istanbul (1953)

Moments to Remember (1955)

No, Not Much (1956)

Standin' on the Corner (1956)

Who Needs You? (1957)

Bien que faisant surtout carrière aux É.-U., le groupe se produit régulièrement au Canada, notamment le 1er février 1960, alors qu'il chante avec le Saint Michael's Boys Choir sur les ondes de l'émission Music 60 Presents the Jack Kane Hour à la télévision de la SRC. En 1962, Codarnini est remplacé par l'Américain Johnny D'Arc tandis qu'un autre Américain, Sid Edwards, succède à Toorish au début des années 1970. Le groupe continue de se produire dans les boîtes. Toutefois, Frank Bussari est le seul membre restant du groupe d'origine. Bien qu'inactifs, les Four Lads originaux, en même temps que les Crew Cuts et les Diamonds, reçoivent le Juno Award pour l'ensemble de leurs réalisations. En 2003, les Four Lads sont intronisés au temple de la renommée des ensembles vocaux.

Bibliographie

Eric HUTTON, « Four Lads on a little white cloud », Maclean's (15 mai 1952).

Paul A. GARDNER, « Four famous lads », Weekend Magazine (8 mai 1954).

Liam LACEY, « Canada's kings of doo-wop », Globe and Mail (Toronto, 1<sub>er</sub> déc. 1984).


Lecture supplémentaire

  • Hutton, Eric. 'Four Lads on a little white cloud,' Maclean's, 15 May 1952

    Gardner, Paul A. 'Four famous lads,' Weekend Magazine, 8 May 1954

    Lacey, Liam. 'Canada's kings of doo-wop,' Toronto Globe and Mail, 1 Dec 1984

//