Théâtre de Quat'Sous

Théâtre de Quat'Sous. L'une des plus anciennes compagnies théâtrales montréalaises, après le THÉÂTRE DU RIDEAU VERT et le THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE, le Théâtre de Quat'Sous a été fondé en 1955.

Théâtre de Quat'Sous

Théâtre de Quat'Sous. L'une des plus anciennes compagnies théâtrales montréalaises, après le THÉÂTRE DU RIDEAU VERT et le THÉÂTRE DU NOUVEAU MONDE, le Théâtre de Quat'Sous a été fondé en 1955. Le plus petit des grands théâtres, avec ses 160 places, a connu plusieurs moments de création et d'audace déterminants dans le paysage culturel québécois, qui en ont fait un lieu quasi mythique. L'ancien édifice qui l'abritait, démoli le 6 février 2007, fait place à une toute nouvelle construction, dont l'inauguration est prévue au début de l'année 2009.

Fondé par Paul Buissonneau, qui souhaite présenter un spectacle au Festival d'art dramatique canadien à Montréal en 1955, le Théâtre de Quat'Sous, d'abord itinérant, ne trouvera pignon sur rue que dix ans plus tard. Orion le tueur, présenté au Gesù lors du festival, fut la première production, suivie d'une dizaine d'autres, dont La Tour Eiffel qui tue, Les Oiseaux de lune, La Bande à Bonnot et Le Manteau de Galilée, pièce écrite par Buissonneau. Après l'achat et la transformation d'une synagogue de l'avenue des Pins, le directeur artistique et ses complices, Yvon Deschamps, Claude Léveillée et Jean-Louis Millette, inaugurent leur théâtre le 3 décembre 1965 avec La Florentine de Jean Canolle.

Comédien et metteur en scène, Paul Buissonneau demeure à la barre du Quat'Sous, comme on l'appelle, jusqu'en mai 1984. Plusieurs créations marquantes ont lieu sous son directorat, à commencer par L'Osstidcho, happening musical et scénique légendaire, qui fait notamment connaître au public Robert Charlebois, Yvon Deschamps, Louise Forestier, Mouffe et le Quatuor du Jazz libre du Québec. On y crée deux pièces de Michel Tremblay, En pièces détachées en 1969 et Hosanna en 1973, mises en scène par André Brassard. En 1970, y est présentée l'une des premières créations collectives, T'es pas tannée, Jeanne D'Arc? du Grand Cirque Ordinaire. En 1978, le Quat'Sous Bar est inauguré dans le foyer du théâtre, où l'on présente petits spectacles, conférences et lectures.

À l'automne 1984, la comédienne Louise Latraverse prend la relève du fondateur. Elle poursuit dans le sens de la mise en valeur des jeunes créateurs. Le public montréalais découvre cette année-là le Théâtre Repère de Québec, dont Robert Lepage est une figure majeure, avec Circulations. Deux ans plus tard, Lepage y présente son solo Vinci. En 1985, la création de Being at Home with Claude de René-Daniel Dubois révèle le comédien Lothaire Bluteau, qui fera carrière par la suite au cinéma. La même année, des travaux de rénovation sont effectués dans le théâtre: suppression de colonnes, nouveaux équipements techniques et nouveaux fauteuils. Louison Danis assume ensuite la direction artistique pendant deux ans, avant de céder la place à Pierre Bernard.

La création au Québec, en 1988, d'Elvire Jouvet 40 de Brigitte Jacques, mettant en scène Sylvie Drapeau et Luc Picard, sous la direction de Françoise Faucher, souligne l'entrée en force du nouveau directeur du Théâtre de Quat'Sous, qui favorise l'audace sous toutes ses formes. Suivront plusieurs œuvres marquantes: Le Polygraphe de Lepage, La Charge de l'orignal épormyable de Claude Gauvreau, Des restes humains non identifiés de Brad Fraser, Traces d'étoiles de Cindy Lou Johnson, Variations sur un temps de David Ives, Sexe, drogues, rock & roll de Eric Bogosian, Décadence de Steven Berkoff, Trainspotting de Irvine Welsh, L'Abdication de Ruth Wolf et le cycle Motel de passage de George F. Walker. La scène du Quat'Sous s'ouvre ainsi à la dramaturgie anglo-saxonne contemporaine en traduction. Serge Denoncourt y met en scène un mémorable Je suis une mouette (non, ce n'est pas ça), d'après Tchekhov, en 1999. Le 7 septembre 1998, un incendie dans les bureaux de l'administration du théâtre détruit des documents d'archives audiovisuelles et écrites.

L'auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad devient directeur artistique du Théâtre de Quat'Sous en janvier 2000. Parmi les spectacles importants de son mandat, retenons ses pièces Rêves et Incendies, Novecento de Alessandro Baricco mis en scène par François Girard, Blasted de Sarah Kane, Impératif présent de Michel Tremblay, ainsi que La Cloche de verre de Sylvia Plath mise en scène par Brigitte Haentjens. Depuis août 2004, la direction du Théâtre de Quat'Sous est assumé par Eric Jean, qui y programme des aventures théâtrales inusitées : Une ardente patience d'Antonio Skarmeta, W;t de Margaret Edson, mis en scène par Denise Guilbault, La Hache de Larry Tremblay, ainsi que Chasseurs, dont il signe la mise en scène. Le passage d'Eric Jean à la direction sera certainement marqué par la relance du Théâtre de Quat'Sous dans son nouvel immeuble.